Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Au Pakistan, une femme nommée juge au tribunal de la charia

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Décembre 2013



Une première au Pakistan. Ashraf Jehan est la première femme à avoir été promue juge à la Cour fédérale pour la charia, basée à Islamabad. Juge à la Haute cour de la province de Sind (sud), cette femme de 56 ans a prêté serment, lundi 30 décembre, pour veiller à ce que les lois n’enfreignent pas les règles islamiques. En 33 ans d'existence de la Cour, aucune femme n'avait endossé ce rôle.

Le juge en chef des tribunaux islamiques fédéraux du Pakistan, Agha Rafiq Ahmed, a tenu à souligner publiquement le caractère historique de cette nomination, ceci pour « dissiper de fausses idées » sur le Pakistan et l’islam. « Rien dans la Constitution n’interdit à une femme d’être juge dans un tribunal islamique et nous ne faisons aucune discrimination entre les hommes et les femmes », a-t-il fait savoir, espérant ainsi « envoyer au reste du monde le message que nous sommes des gens éclairés ».

La Cour fédérale pour la charia, créée en 1980 par le dictateur Zia ul-Haq afin d'islamiser les institutions du Pakistan, est composée de huit juges nommés pour un mandat de trois ans renouvelable par le chef de l’Etat après consultations.

Lire aussi :
Les Pakistanais de France, des musulmans discrets
Pakistan : l’imam accusé d’avoir piégé une jeune chrétienne acquitté
Les chrétiens du Pakistan en deuil après un attentat sanglant