Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Appel au Rassemblement des soufis de France

Rédigé par Khaled Bentounes et Bahauddin Adil | Vendredi 5 Février 2016

Le samedi 9 janvier se réunissait nombre d’organisations soufies de France à l’occasion de la 3e édition du Grand Mawlid de Paris, célébrant la naissance du Prophète. Une soirée culturelle ponctuée d’une conférence de Tayeb Chouiref, d’une exposition photo de Philippe Lissac et d’une riche programmation de musique sacrée d’Orient et d’Occident et de chants soufis. « Alors que l’homme contemporain est souvent confronté à une barbarie sans nom, à une brutalité sans commune mesure, le Rassemblement des soufis de France a souhaité faire entendre et montrer la beauté de la fraternité humaine, au-delà des frontières, des langues, des traditions culturelles ou religieuses », ont fait savoir les organisateurs. À l’issue des festivités, un appel – dont Saphirnews reproduit ici l’intégralité – a été lancé à l’ensemble des ordres soufis de France pour un rassemblement unitaire, dont le lancement officiel est prévu pour le dernier trimestre 2016.



Le 9 janvier, Bahauddin Adil (maitre spirituel de la tariqa Naqshbandi) et Khaled Bentounes (président de l’Association internationale soufie Alawiyya) ont signé l’appel à la création d’un Rassemblement des soufis de France, en présence d’Abd el Hafid Benchouk (représentant de la voie soufie Naqshbandi en France) et d’Abdelwahid Guénon (fils du célèbre René Guénon et moqaddam en Egypte de la tariqa Hibriyyah).
Le 9 janvier, Bahauddin Adil (maitre spirituel de la tariqa Naqshbandi) et Khaled Bentounes (président de l’Association internationale soufie Alawiyya) ont signé l’appel à la création d’un Rassemblement des soufis de France, en présence d’Abd el Hafid Benchouk (représentant de la voie soufie Naqshbandi en France) et d’Abdelwahid Guénon (fils du célèbre René Guénon et moqaddam en Egypte de la tariqa Hibriyyah).
Nous appelons l’ensemble des ordres soufis de France à s’unir au sein du Rassemblement des Soufis de France et à veiller collectivement à sa structuration et à son lancement effectif.

Depuis quelques années, ce rassemblement existe de fait, au travers de rencontres communes organisées par les principaux ordres soufis présents en France, pour des occasions telles que le Mawlid (commémoration de la naissance du Prophète de l’Islam) ou la nuit du Destin, pendant le mois de Ramadan. Il doit aujourd’hui se structurer pour continuer de mûrir, de s’épanouir et ainsi porter tous les fruits qu’il est à même de produire.

Dans le contexte actuel où l’islam est confronté à de nombreux enjeux, parmi lesquels la montée en puissance de mouvements simplificateurs risquant de lui faire perdre sa substance, le Rassemblement des soufis de France a pour finalités :

• de participer aux réflexions permettant à l’islam de mieux trouver sa place et ses racines en France, grâce à une culture de dialogue et d’ouverture,

• de se constituer en interlocuteur et facilitateur sur les questions de spiritualité musulmane, notamment en direction des autorités publiques, au-delà de toute appartenance politique,

• de préserver la richesse spirituelle de l’islam, dont le soufisme constitue le cœur vivant qui a inspiré les sociétés islamiques au fil des siècles,
• de donner à voir ces richesses à un public élargi, non nécessairement averti, et permettre ainsi une meilleure connaissance entre concitoyens d’origines diverses, clé de compréhension indispensable à un mieux vivre ensemble,

• de les enseigner aux personnes qui souhaiteraient aller plus loin dans leur recherche, pour redonner un souffle intérieur à l’islam et ainsi revivifier ses valeurs d’unité, de paix et d’amour,

• de sauvegarder le patrimoine immatériel soufi, artistique aussi bien qu’intellectuel, mis à mal par le littéralisme, d’un côté, et le matérialisme, de l’autre.

Pour atteindre ces objectifs, le Rassemblement des soufis de France :

• se tient à disposition des médias, des autorités, et de toutes personnes physiques ou morales, comme pôle de ressource sur le soufisme,

• organise des célébrations telles que le Grand Mawlid de Paris, la nuit du Destin, ou autres réunions de recueillement et/ou d’échange spirituel,

• mène des activités de recherche et d’enseignement à travers l’édition d’ouvrages, la rédaction d’articles, la tenue de conférences ou de stages de formation,

• soutient la création et la diffusion artistique,

• est facilitateur d’échanges sur la spiritualité musulmane.

Fait le 9 janvier 2016, à l’occasion du Grand Mawlid de Paris.
Cheikh Khaled Bentounes et Sheikh Bahauddin Adil