Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Animateurs suspendus pour Ramadan : une association porte plainte

Rédigé par La Rédaction | Lundi 6 Août 2012



L'affaire des animateurs suspendus de Gennevilliers n'est pas terminée. L'association Front des banlieues indépendant (FBI) a porté plainte samedi 4 août contre la mairie de Gennevilliers qui avait suspendu quatre animateurs car ils observaient le jeûne du Ramadan.

Pour justifier leur mise à pied, la municipalité communiste avait mis en avant la sécurité des enfants et brandi l'article du contrat de travail des animateurs qui leur impose de se nourrir et de s'hydrater. Mais finalement, le maire Jacques Bourgoin était revenu sur cette décision qui avait suscité une vive indignation dans la communauté musulmane.

Un revirement qui ne contente pas pour autant le FBI pour qui le mal est fait et qui dénonce « un acte islamophobe ». Hassan Ben M’Barek, le président de l'association, a donc déposé plainte contre la mairie pour discrimination.
Il est « très loin de tout le travail que nous avons réengagé avec la communauté musulmane de Gennevilliers, et qui avait été engagé depuis de très nombreuses années », a réagi le maire, Jacques Bourgoin. La « mise en place dès septembre d’une commission permanente du dialogue, (..), sur les questions que peuvent rencontrer les musulmans sur la ville », a été décidée lors d’une rencontre vendredi 3 août avec l'association Ennour qui gère la mosquée de Gennevilliers a-t-il ajouté.

De son côté, l'un des animateurs a annoncé qu'il ne porterait pas plainte, satisfait que l'article litigieux de leur contrat, qui leur imposait de se nourrir et de s'hydrater ait été retiré.

Par ailleurs, FBI organisait une manifestation samedi 4 août dans l'après-midi devant la mairie. Mais elle n'aura pas eu le succès escompté. Seul, une dizaine de personnes y aurait participé rapporte Le Parisien. La faute à la mosquée de Gennevilliers car elle aurait appelé au boycott de la manifestation a estimé Hassan Ben M’Barek.

Mais le soir, près de 200 personnes se sont rassemblées devant le bâtiment pour prendre un repas de rupture de jeûne (iftar) selon RTL.

Lire aussi :
Animateurs suspendus pour Ramadan à Gennevilliers : une peur de l’islam ?
La mairie de Gennevilliers a suspendu quatre animateurs qu’elle soupçonne de jeûner
Gennevilliers : les animateurs autorisés à jeûner
Ramadan : un animateur qui jeûne peut-il postuler à une colo sportive ?
Les animateurs musulmans interdits de Ramadan en colonie