Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Amiens : les premières pompes funèbres musulmanes débarquent

Rédigé par La Rédaction | Mardi 3 Septembre 2013



Les premières pompes funèbres musulmanes arrivent à Amiens, en Picardie. D’ici novembre, elles ouvriront leurs portes, informe Le Courrier Picard.

Ce service sera proposé par Abdellah Hadid, le responsable national des pompes funèbres musulmanes El Ouadjib, (« Le devoir » en arabe) basées dans le Nord-Pas-de-Calais, et Nasser Bouzidi, qui a succédé à son père Houcine Bouzidi, un imam qui s’occupait depuis 1964 des rites funéraires islamiques à Amiens.

Leur future entreprise de pompes funèbres baptisée El Ouadjib-El Bouzidi permettra à la communauté musulmane d’Amiens, où un carré musulman a vu le jour en 1982, de préparer facilement les obsèques de ses membres en France ou à l’étranger.

Pour une inhumation sans la concession (parcelle de terrain d’un cimetière), il faudra débourser peu moins de 2 000 euros et à partir de 2 500 euros pour un rapatriement. « On se doit d'être à la hauteur pour satisfaire les familles dans les moments de deuils qui font partie de la vie », commente M.Hadid, soulignant que « l'islam est la deuxième religion de France et même la première pratiquée selon une étude de l'INSEE. ».

Ces familles musulmanes sont de plus en plus nombreuses à vouloir être enterrées sur le sol français mais le nombre de carré musulmans reste insuffisant. En 2011, l’Hexagone en comptait 82.

Lire aussi :
Les rites funéraires islamiques en droit français : la conciliation par l’adaptation
Besançon : le carré musulman s'agrandit
Les carrés musulmans dans les cimetières français : l’intégration par la terre
Le carré musulman de Bobigny : une histoire française
Manque de carrés musulmans : une identité bafouée