Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Sur le vif

Allemagne : un groupuscule d'extrême droite projetant des attentats contre les musulmans démantelé

Rédigé par Saphirnews (avec AFP) | Lundi 17 Février 2020 à 17:59



Allemagne : un groupuscule d'extrême droite projetant des attentats contre les musulmans démantelé
A l'issue d'une vaste enquête policière qui a duré plusieurs mois, un groupuscule d’extrême droite a été démantelé en Allemagne après l’arrestation de 12 personnes opérée vendredi 14 février à travers le pays. Les individus, tous de nationalité allemande, fomentaient des attaques visant des personnalités politiques, des demandeurs d'asile et des musulmans.

Selon plusieurs médias allemands, ils prévoyaient des attaques de grande ampleur contre des mosquées, en pleine prière, « dans une dizaine de régions » en Allemagne, sur le triste modèle des attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Ces projets d’attentats « effrayants » ont été vivement condamnés, lundi 17 février, par le gouvernement allemand, qui a promis aux responsables musulmans une meilleure protection les lieux de culte musulmans. « La mission de l'État est d'assurer la libre pratique de la religion dans ce pays sans danger, ni menace, peu importe pour quelle religion », a déclaré Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement et de la chancelière Angela Merkel.

Lire aussi : Pourquoi la menace du terrorisme d’extrême droite risque de s'accentuer en 2020

Le groupuscule souhaitait créer les conditions d'une guerre civile

Le groupuscule, qui avait été formé en septembre 2019, avait pour objectif d'« ébranler l'ordre de l'Etat et de la société en Allemagne et, à la fin, de le renverser », a fait savoir le parquet fédéral de Karlsruhe, compétent en matière de terrorisme.

Quatre des suspects sont soupçonnés d'avoir formé « une association d'extrême droite à caractère terroriste » tandis que les huit autres sont accusés d'avoir apporté un soutien financier ou logistique à leurs actions, a indiqué le parquet. Le plan machiavélique, présenté dans les détails par le leader peu de temps avant leur arrestation, a pu être porté à la connaissance des autorités grâce à la présence d'informateur infiltré dans le groupuscule, toujours selon les médias allemands.

Un policier de Rhénanie du Nord-Westphalie figure dans la liste des personnes arrêtées. Il a été suspendu, a indiqué un porte-parole du ministère régional de l'Intérieur.

« Ce qui a été mis en lumière est effrayant, de voir manifestement un groupe se radicaliser de la sorte aussi rapidement », a affirmé, pour sa part un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Björn Grünewälder, lors d’une conférence de presse à Berlin. Ces arrestations « sont la preuve que les services de sécurité restent vigilants », a-t-il assuré, indiquant que 50 personnes liées à la mouvance d’extrême droite et considérées comme « des dangers pour la sécurité de l’Etat » sont actuellement particulièrement surveillées par les services de renseignement.

La crainte d'actions terroristes menées par l'extrême droite est particulièrement vive en Allemagne. Une synagogue a été la cible d'une attaque en octobre 2019 par un homme lié à la mouvance d'extrême droite.

Lire aussi :
En Italie et en Pologne, des attentats visant les musulmans déjoués
La « tentation terroriste » des groupuscules d'extrême droite pointée dans un rapport parlementaire