Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

En Italie et en Pologne, des attentats visant les musulmans déjoués

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 13 Novembre 2019 à 19:16



Un attentat visant une mosquée en Toscane, en Italie, a été déjoué, après l’arrestation de militants d’extrême droite mardi 13 novembre. Un véritable arsenal a été découvert dans plusieurs lieux perquisitionnés, comme en témoigne cette photo prise par la police italienne.
Un attentat visant une mosquée en Toscane, en Italie, a été déjoué, après l’arrestation de militants d’extrême droite mardi 13 novembre. Un véritable arsenal a été découvert dans plusieurs lieux perquisitionnés, comme en témoigne cette photo prise par la police italienne.
Les services spéciaux polonais ont annoncé, mercredi 13 novembre, l’arrestation de deux individus accusés de préparer des attaques aux explosifs et à main armée contre des musulmans en Pologne. Les deux personnes, arrêtées à Varsovie et dans la ville portuaire de Szczecin, étaient membres d’un groupuscule extrémiste qui « cherchait l'inspiration dans les attaques terroristes commis par Anders Breivik et Brenton Tarrant », le premier en Norvège en 2011 et le second en Nouvelle-Zélande en mars 2019.

« Il s'agit de deux premières arrestations parmi les membres de ce groupe qui préparait des actes de violence en Pologne », a indiqué à l'AFP Stanislaw Zaryn, porte-parole du coordinateur des services spéciaux.

Selon un communiqué de l'Agence pour la sécurité intérieure (ABW), les deux individus étaient déjà connus des service dans le cadre d'une enquête relative à la préparation d’une attaque terroriste contre le Parlement polonais en 2013 à l'aide d'un véhicule blindé chargé de quatre tonnes d'explosifs. Le cerveau de ce dernier projet a été condamné par la suite à 13 ans de prison ferme.

Lire aussi : Stéphane François : « Il ne fait pas bon d’être musulman en Europe »

Une mosquée en Toscane visée

En Italie, la veille, la police a arrêté deux militants d’extrême droite, un homme et son fils, qui avaient l’intention de faire sauter une mosquée dans la région de Sienne, en Toscane. Ils avaient prévu de saboter les canalisations de gaz afin de faire exploser le lieu de culte.

Un véritable arsenal de guerre a été découvert dans plusieurs maisons et entrepôts perquisitionnés, avec des objets témoignant de l’affiliation idéologique néo-nazie des individus. Dix autres personnes font l’objet d’une enquête, rapporte la presse italienne. Aucun lien avec la Ligue du Nord, le parti au pouvoir de Matteo Salvini, n'a été découvert à ce stade.