Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Algérie : un footballeur tué par ses propres supporteurs

Rédigé par La Rédaction | Lundi 25 Août 2014



Albert Ebossé.
Albert Ebossé.
C’est le choc en Algérie après la mort d’Albert Ebossé. Le footballeur de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) a été tué, samedi 23 août, dans le stade de Tizi Ouzou à l’issue d’un match opposant son équipe à l'USM Alger.

Échaudés par la défaite à domicile de leur équipe (2-1), les supporteurs ont lancé des projectiles en direction de leurs joueurs, blessant mortellement le Camerounais Albert Ebossé. Le jeune homme de 25 ans, auteur de l'unique but de ce match pour la JSK, a été touché à la tête par une pierre. Il est décédé à l'hôpital de Tizi-Ouzou où il avait été transporté en urgences.

La consternation est totale dans un pays ou le ballon rond déchaîne les passions. L’attitude des supporteurs - témoignant de la violence qui sévit dans les stades algériens et qui a cette fois menée à la mort d’un joueur - indigne au plus haut point. « Je suis déçu et écœuré après cette triste nouvelle. Aujourd’hui, la JS Kabylie a perdu un grand joueur et un grand buteur. Tout le monde l’aimait. Il a fait ses adieux après avoir marqué un but. Il a reçu une pierre sur la tête après que les supporters ont commencé à lancer des projectiles. Je suis désolé, je suis touché, je ne peux plus parler », a réagi Mohand Chérif Hannachi, le président de la JSK.

« En hommage au joueur Albert Ebossé », la Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé la suspension des matchs des ligues professionnelle et amateur le week-end du 29 et 30 août. Il a également été « décidé d’octroyer une indemnité d’un montant de dix millions de dinars (près de 75 500 €) à la famille du défunt » qui touchera également tous ses salaires jusqu’à la date expiration de son contrat avec la JSK.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, a également réagi à cette triste nouvelle, espérant des « sanctions exemplaires » contre les auteurs de ce drame qualifié de « crime » par le ministre des Sports Mohamed Tahmi. Le ministère de l'Intérieur a de son côté demandé l'ouverture d'une enquête tandis que la Ligue de football professionnelle (LFP) a ordonné la fermeture du stade Tizi Ouzou et convoqué une réunion d'urgence lundi 25 août. De nouvelles décisions sont attendues à la suite de la mort tragique d'Albert Ebossé.

Le joueur avait rejoint la JSK en 2013, avec laquelle il était devenu vice-champion de la Coupe d'Algérie 2014. Il avait de plus obtenu le titre de meilleur buteur avec 17 buts inscrits.

Lire aussi :
Algérie : les Fennecs n'ont pas promis de donner leurs primes à Gaza
Algérie au Mondial : une victoire « pour tous les Algériens, les Arabes et les musulmans »
Mondial 2014 : après la France, la victoire de l’Algérie en fanfare