Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Algérie : le FLN remporte les législatives, la fraude électorale dénoncée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Mai 2012



Les résultats sont tombés vendredi 11 mai. A l’issue des élections législatives en Algérie, le Front de libération nationale (FLN), présidé par Abdelaziz Bouteflika, a remporté haut la main la majorité à l'Assemblée. 220 des 462 sièges lui ont été attribués. Le Rassemblement national démocratique (RND), parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia allié au FLN, est arrivé en deuxième position avec 68 sièges.

Malgré leur percée, les islamistes ont essuyé un revers puisqu’ils n’arrivent qu’en troisième position. L'Alliance de l'Algérie verte, une coalition de partis islamistes modérés, n’ont obtenu que 48 sièges au Parlement.

L'opposition a dénoncé des fraudes électorales massives et des « manipulations », malgré la présence de 500 observateurs étrangers, chargés de vérifier la bonne tenue du scrutin dans tout le pays. Selon le chef de la mission des quelque 150 observateurs de l'Union européenne, José Ignacio Salafranca, les élections se sont déroulées dans des conditions « généralement satisfaisantes sauf de petits incidents très limités ».

Selon les estimations officielles, 42,9 % des Algériens auraient participé à ces élections contre 35,7 % en 2007. Là aussi, on dénonce des fraudes. Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), qui a boycotté les élections, estime que le taux de participation n’a pas dépassé les 18 %.

Lire aussi :
Algérie : le peuple à l’épreuve des élections législatives