Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Aïd el-Kébir 2012 : menacés par un fusil à pompe à la sortie de la mosquée

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 28 Octobre 2012



Ils s’en souviendront longtemps de l’Aïd al-Adha 2012. Alors que 500 personnes quittaient une salle de Seynod, près d’Annecy (Haute-Savoie) dans lequel ils avaient effectué la prière de l’Aïd, vendredi 26 octobre, un homme a sorti son arme, un fusil à pompe, pour menacer la foule.

Fort heureusement, sa menace n’a pas été mise à exécution. Les responsables ont réussi à calmer l’homme très énervé. La raison de sa colère ? Il n’a pas supporté qu’on lui demande de ralentir sa voiture alors qu’il arrivait à vive allure devant le local d’où sortaient de nombreuses personnes, femmes et enfants compris.

L’homme s'est alors rendu dans ses locaux professionnels, situés tout près, et est aussitôt revenu avec un fusil à pompe, qu’il recharge sous les yeux des fidèles, tout en les menaçant, avant de les mettre en joug. Ces derniers ont réussi à garder le calme. Selon les témoignages, personne n'a crié.

Les responsables de l'association, qui gèrent la mosquée, envisagent de porter plainte. Un fidèle présent dans les lieux a déjà entrepris cette action.

Les musulmans ont échappé de peu à un scénario à la Breivik, du nom du tueur d'Oslo. La recrudescence des actes islamophobes doivent inquiéter sérieusement les pouvoirs publics.

Lire aussi :
Mosquée de Poitiers : une nouvelle escalade dans la violence islamophobe
Norvège : le tueur d’Oslo condamné à 21 ans de prison
Norvège : les thèses d'extrême-droite sur le grill