Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Accident à La Mecque : les Ben Laden sanctionnés

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 16 Septembre 2015



Accident à La Mecque : les Ben Laden sanctionnés
Un premier responsable déjà sanctionné. BinLaden Group sera désormais exclu des appels d'offres et des nouveaux projets publics à La Mecque. C’est la sanction que le roi Salman d’Arabie Saoudite a annoncé mardi 15 septembre, après l’effondrement de la grue à la Grande Mosquée de La Mecque le 11 septembre. Les hauts responsables de l'entreprise familiale ont également interdiction de quitter le pays jusqu’à la fin des poursuites judiciaires.

La firme fondée par le père d'Oussama Ben Laden était chargé du chantier d'extension des Lieux saints à La Mecque. Elle avait en charge un projet de plusieurs milliards de dollars, lancé il y a quatre ans pour agrandir de 400 000 m² la superficie de la mosquée. Après l'effondrement de la grue qui a fait au moins 107 tués et 400 blessés, les conclusions d'une commission d'enquête ont déclaré que le « Saudi BinLaden Group était en partie responsable » pour n'avoir « pas respecté les normes de sécurité » sur le chantier.

Le ministère des Finances est chargé de procéder « d'urgence à une revue de tous les projets publics réalisés actuellement par Binladen Group ou d'autres sociétés pour s'assurer de leur respect des mesures de sécurité ». Si la grue est en effet tombée sous l'effet d’ « un vent fort », elle était toutefois maintenue « dans une position contraire aux directives énoncées par le fabriquant », précise-t-on. La commission d'enquête recommande ainsi de « reconsidérer le contrat » du projet d'extension à La Mecque et de revoir la situation des multiples grues géantes.

Des sanctions annoncées par le roi Salman lui-même. Le souverain a ordonné de saisir le procureur général pour poursuivre l'enquête, de préparer l'acte d'accusation contre BinLden Group et de présenter le dossier à la justice, selon l'agence officielle SPA citant le roi. Les fidèles blessés, qui ne pourront pas accomplir les rites du Hajj cette année, pourront participer au pèlerinage de 2016 aux frais du gouvernement saoudien.

Lire aussi :
Pourquoi le Hajj est maintenu malgré l’accident à La Mecque
Plus de 107 morts à La Mecque en travaux (vidéo)
Hajj : les projets d'expansion de La Mecque inaugurés
La Mecque, le village devenu ville-monde
Hajj : bien-être et protection des pèlerins au cœur d'une charte de qualité




Loading