Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

17 octobre 1961 : Macron dénonce « des crimes inexcusables pour la République »

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 18 Octobre 2022 à 16:00

           


© CC BY 2.0/Jeanne Menjoulet
© CC BY 2.0/Jeanne Menjoulet
Au jour des commémorations des massacres du 17 octobre 1961, des cérémonies d’hommage se sont tenues à Paris et ailleurs en France à la mémoire des victimes algériennes tombées à Paris.

A cette occasion, le président de la République Emmanuel Macron a dénoncé « des crimes inexcusables pour la République » commis lors de la manifestation pacifique d'Algériens à Paris. « La France n'oublie pas les victimes. La vérité est le seul chemin pour un avenir partagé », a fait savoir le président, qui s'est rendu fin août en Algérie pour y conclure un partenariat renouvelé avec la France.

Ce n’est pas la première fois que le chef de l’Etat, qui va se rendre aux commémorations du centenaire de la Grande Mosquée de Paris, dénonce de cette manière la répression exercée sous l'autorité de Maurice Papon, alors préfet de police de Paris. En 2021, il avait reconnu « une vérité incontestable » lors de la cérémonie officielle pour les 60 ans du massacre.

« La France regarde toute son Histoire avec lucidité et reconnaît les responsabilités clairement établies. Les crimes commis la nuit du 17 octobre 1961, sous l’autorité de Maurice Papon, sont inexcusables pour la République », avait-il alors affirmé. « Aux victimes, nous rendons aujourd’hui hommage. »

Lire aussi :
17 octobre 1961 : des appels pressants à la reconnaissance officielle d’un « crime d’Etat »
Colonisation et guerre d'Algérie : face au défi de la réconciliation mémorielle, les réponses du rapport Stora
17 octobre 1961 : littérature, musique, arts de la scène, un enjeu mémoriel
17 octobre 1961, mémoire d'un massacre des Algériens à Paris (vidéo)