Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

100 000 signatures contre le dernier délire laïcard et islamophobe : l'interdiction du foulard à la maison !

Rédigé par Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) | Dimanche 22 Janvier 2012



Messieurs les Présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, Monsieur le Député candidat à l’élection présidentielle, jusqu’où la France se reniera-t-elle ?

Jusqu’à quand les principes les plus fondamentaux de la République seront bafoués ? JUSQU’A QUAND LES LIBERTES CONSTITUTIONNELLES SERONT-ELLES MISES EN DANGER ?

Les Français de confession musulmane sont-ils encore régis par la loi de 1905 ou sont-ils soumis à un régime d’exception ?

Au vu de la loi adoptée par le Sénat le 17 janvier 2012, il y a vraiment de quoi se préoccuper !

En effet, sitôt passé à gauche – qu’on espérait sociale et soucieuse des libertés individuelles mais qui se révèle haineuse et islamophobe –, voilà que le Sénat étend l'obligation de neutralité religieuse aux assistantes maternelles dans le cadre de leur activité d'accueil à domicile.

Voilà donc cette gauche bien pensante qui, sans le moindre scrupule, s'acharne contre des nounous, parce qu’elles sont musulmanes, pour les empêcher d'exercer leur métier, le plus souvent seul moyen de gagner leur autonomie et d’avoir une activité sociale et professionnelle.

Puisque la gauche prétend s’immiscer dans la sphère privée, pourquoi ne propose-t-elle pas une loi contre les assistantes maternelles qui fument, boivent ou se gavent de psychotropes et mettent ainsi en danger les enfants qui leurs sont confiés ?

Quelle ironie de voir ceux-là mêmes qui tancent le prétendu archaïsme de l'islam et sa non-séparation des sphères publique et privée légiférer en faisant de l'espace public un espace sans limites !

A l'heure où l'ancien médiateur de la République Jean-Paul Delevoye nous alerte sur le fait que les Français sont au bord de l'implosion, n'avez-vous pas d'autres priorités que celle de légiférer contre une catégorie de citoyens ?

Face à cette injustice, à cette grave atteinte à nos libertés et à l'esprit non seulement de la Constitution mais aussi à celui de la loi de 1905, il est évident que nous, citoyens français de toutes confessions, continueront à dénoncer cette loi jusqu'à ce qu'elle soit retirée ou qu'à tout le moins elle soit soumise au Conseil constitutionnel.

Dans le cas contraire, nous continuerons à mobiliser, notamment en vue des prochaines échéances électorales, non seulement les assistantes maternelles mais aussi tous les citoyens et les parents qui, par-delà tout dogmatisme, confient la prunelle de leurs yeux à celles pour qui certains ont tant de mépris…



Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI)


Signer la pétition en ligne ici