Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

le Hamas face à la communauté internationale ou le combat inégal de David contre Goliath

Rédigé par Elmahdi ALLOUCHI | Mercredi 19 Avril 2006

Le comble du ridicule a atteint son le summum lorsque l’ONU, ce ‘‘machin’’ qui représente la communauté internationale et la banque mondiale sensées avoir de la retenue politique sont montés au créneau pour se ranger du côté de Goliath contre le petit David



Depuis l'élection du Hamas à la tête du gouvernement palestinien, une exception dans un monde arabe habitué à voir la partie du président rafler le suffrage du peuple à 99% ou quelque chose de cet ordre, le monde occidental, principalement l'Union Européenne, les Etas unis et le Canada, après avoir supervisé le déroulement de ce processus électoral, dont ils ne trouvent rien à dire au niveau de l'honnêteté et de la transparence, ont annoncé qu'ils vont couper les vivres destinés au gouvernement palestinien nouvellement formé par le Hamas, tant que ce dernier ne se soumette pas aux conditions qu'ils lui ont édictées, à savoir : reconnaissance d'Israël et renoncement à la lutte armée.

Le comble du ridicule a atteint son summum lorsque l'ONU, ce ''machin'' qui représente la communauté internationale et la banque mondiale sensées avoir de la retenue politique sont montés au créneau pour se ranger du côté de Goliath contre le petit David en interdisant à leurs membres de rentrer en contact avec les membres du mouvement de la résistance islamique dont personne ne peut contester l'élection démocratique.

Le diktat de l'occident impose au Hamas de reconnaître un Etat d'Israël dont les frontières n'ont cessé de s'étendre depuis 1948, en grignotant par le temps qui passe des terres palestiniennes, pour les transformer en colonies de peuplement verdoyantes et flambant neuf, mises gracieusement à disposition des nouveaux immigrés juifs venus des quatre coins du monde.
Des frontières d'Israël que même les manuels scolaires d'histoire Géo édités en France ont du mal à s'y retrouver quand il s'agit d'en faire un dessin cartographique.
Pour le Hamas, reconnaître Israël revient à reconnaître des frontières régulièrement expansives dont nul ne sait quand et où elles s'arrêtent.

Reconnaissance unilatérale n’est pas reconnaissance mutuelle

Quelque soit le gouvernement israélien en place, le processus de colonisation a toujours été encouragé aussi bien par la gauche que par la droite israélienne.
Même le mur de séparation, digne de l'apartheid, illégal aux yeux de la cour internationale de justice, a été édifié sur les terres du voisin d'en face, séparant dramatiquement des villages palestiniens entiers, des familles de leurs proches, des paysans de leurs terres, des enfants de leurs écoles ... sans que cela n'eut ému l'occident.

Pour les palestiniens, quelques soient les accords signés cela ne change rien à la répression menée contre eux, Israël ne sait quoi faire des documents portant sur les dits ''accords'' de Madrid, Oslo ou Charm El Cheikh, sauf à les réserver à un usage hygiénique de Perez, Sharon et Olmert.

Dans ces conditions, à quoi bon reconnaître un Etat d'Israël ?, qui n'a jamais admis, ne serait ce du bout des lèvres le principe d'une autodétermination du peuple palestinien, pas plus qu'il n'a jamais reconnu la Palestine à ses frontières de 1967, et a encore moins reconnu la partie arabe de Jérusalem comme capitale d'un futur Etat palestinien. Alors que parallèlement, le Hamas a fait preuve d'une remarquable ouverture d'esprit, après avoir observé une trêve militaire unilatérale depuis plus d'un an, il n'a pas écarté le principe d'une reconnaissance mutuelle bien que cela soit soumis à certaines conditions, car la méfiance vis à vis de l'autre parti qui n'a jamais respecté le moindre de ses engagements reste de rigueur .

L’élection du Hamas est le signe de maturité du peuple palestinien

Si le Hamas a été largement élu sur son programme social et le travail de proximité que mène son réseau associatif, les hommes et les femmes du mouvement islamique partageant les mêmes peines et les mêmes éclats d'obus israéliens que le palestinien ordinaire et jouissant auprès de la population d'un grand crédit d'honnêteté dans la gestion des affaires de l'autorité palestinienne, ont fait la promesse d'éradiquer la corruption institutionnalisée par les membres du Fatah sortant qui ont si longtemps puisé dans les caisses de l'autorité pour s'offrir de somptueuses villas et des voitures de luxe qui laissent sur le carreau ceux qui bataillent ferme pour se procurer un morceau de pain à se mettre sous la dent.

En choisissant le Hamas pour la gestion de leurs affaires, le peuple palestinien a fait preuve d'une grande maturité d'esprit face aux pays occidentaux qui usent du chantage pour imposer leurs vues périlleuses et préjudiciables à son droit d'existence .

Les menaces brandies pour affamer tout un peuple, ne sont rien, comparées aux lots de souffrances et de sacrifices pour lesquels ce peuple a été toujours rompu, puisque le monde entier soutient Israël, puisque personne ne bronche face aux actes criminels d'une occupation israélienne infernale, puisque que les Etats Unis ont apporté leur soutien inconditionnel aux crimes israéliens, et bloqué systématiquement depuis 1967 par leur droit de veto toute initiative de résolution visant des retraits israéliens des territoires palestiniens, puisque les occidentaux sont allés jusqu'à verser de l'argent pour aider le Fatah dans son combat électoral face au Hamas… le peuple palestinien touche déjà le fond, il peut y rester encore quelques temps en attendant des jours meilleurs pour remonter mais, il lui est impossible d'aller au delà, il se contentera de manger des olives pour défier la communauté internationale, mais jamais, O grand jamais, il ne se mettra à genoux.

Malgré un endettement de quelques 1,4 milliard de euros, un budget mensuel de 140 millions d'euros pour le salaire des fonctionnaires et des caisses vides, le peuple palestinien a fait fi de ces pressions et de ces menaces, il plaint sa douleur et sa cause auprès de son créateur, il a choisi le camps de la bravoure et de l'honnêteté, ce qui ne fera que renforcer sa détermination.