Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un « problème de l’islam, des musulmans » en France ? Les propos de Manuel Valls précisés

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 22 Novembre 2017



Un « problème de l’islam, des musulmans » en France ? Les propos de Manuel Valls précisés
Manuel Valls n'en finit plus d'être au centre de polémiques. Lors d'un débat filmé organisé mardi 21 novembre à Madrid par le quotidien espagnol El Pais, l'ancien Premier ministre a été invité à intervenir sur ce qu'est être Espagnol aujourd'hui. A cette question, Manuel Valls a choisi d'établir un comparatif avec la France en parlant d'un « problème de l’islam, des musulmans ». Des propos qui, déclarés de cette façon seuls, contredisent d'autres qu'il avait lui-même tenus en octobre 2016.

« Tous les pays souffrent d’une crise d’identité culturelle, parce qu’il y a la mondialisation, la crise politique, les réseaux sociaux, le problème des réfugiés. Surgissent dans nos sociétés, par exemple dans la société française, le problème de l’islam, des musulmans. Tout cela nous pose la question de ce que nous sommes », a-t-il déclaré cette fois. Ces propos, tenus en espagnol, n'ont pas manqué de provoqué un tollé en France.

L'ancien Premier ministre, qui s'est dit victime d'« accusations outrancières », a réagi sur Twitter en délivrant aux internautes une version de ses propos « non tronqués ».

Il reconnaît ainsi avoir bien évoqué un « problème de l’islam, des musulmans ». Il déclare aussi avoir déploré les discours nationalistes et populistes visant à désigner « Madrid, le capitalisme, Bruxelles, Washington, ou les autres, les étrangers et les musulmans » comme des boucs émissaires, plaidant plutôt pour une « réponse ouverte » face aux questionnements identitaires. Ces propos, vérifiés par Saphirnews, ont bien été tenus, comme en témoigne la vidéo complète de sa réponse (en espagnol), qui nuance une citation reprise en boucle par les médias mais sortie de son contexte.

Les déclarations de Manuel Valls ne cessent de générer des passions malgré son échec à revenir au sommet de l'Etat. En pleine polémique entre Edwy Plenel et Charlie Hebdo générée par l'affaire Tariq Ramadan, l'ancien Premier Ministre déclarait face à Jean-Jacques Bourdin sur RMC que « c’est nous qui protégeons les musulmans de France, ce n’est pas Edwy Plenel et ses sbires ». Un « nous » qui le comprend lui et qui n'a pas convaincu ses nombreux détracteurs, qui l'accusent de provoquer des divisions dans la société française en agitant notamment le drapeau de la laïcité.

Lire aussi :
La laïcité, la liberté et le voile : le débat entre Valls et une féministe musulmane (vidéo)
Laïcité : l’échec de Manuel Valls est d’abord le sien





Loading