Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Un groupe de hackers avec de gros moyens destructifs

Rédigé par Saïd Branine Entretien avec | Vendredi 28 Mai 2004

Rédacteur en chef et membre fondateur du site Oumma.com, M. Branine Saïd sait que son site dérange. Il dérange par la liberté de ton en cours sur son forum. Il dérange aussi par sa forte audience et la clarté de ses engagements. Au lendemain d’une attaque particulièrement violente du serveur, M. Branine nous livre les pistes à explorer pour comprendre les motivations de ceux qui veulent faire taire Oumma.com



Rédacteur en chef et membre fondateur du site Oumma.com, M. Branine Saïd sait que son site dérange. Il dérange par la liberté de ton en cours sur son forum. Il dérange aussi par sa forte audience et la clarté de ses engagements. Au lendemain d’une attaque particulièrement violente du serveur, M. Branine nous livre les pistes à explorer pour comprendre les motivations de ceux qui veulent faire taire Oumma.com

SaphirNet.info : Il y a quelques jours, Oumma.com était bloqué. Que s’est-il passé ?

Saïd Branine : Oumma.com a été inaccessible le soir du 9 mai parce qu’il a subi une attaque de grande ampleur. Un piratage informatique mené par d’authentiques professionnels qui disposent de moyens exceptionnels. Le rapport de notre hébergeur en témoigne. Et notre hébergeur (ndr : Teaser) n’est pas des moindres puisqu’il héberge aussi le site du ministère de l’Intérieur.

Nos serveurs subissent tous des attaques. Qu’est ce que cette attaque avait de spécial pour bloquer votre serveur pendant plusieurs jours ?

Saïd Branine : Sur le plan technique, c’est une attaque de type « syn flood ». Cela consiste en des millions de connexions simultanées sur le serveur.  Elle était si puissante qu’elle attaquait aussi la bande passante de notre hébergeur. C’est vous dire que l’attaque était redoutable et dotée d’un grand facteur de destruction. Elle était continue, simultanée et s’exerçait, chaque jour, avec une intensité croissante.

D’où venait-elle ?

Saïd Branine : Normalement, lorsque vous vous connectez à un serveur, une adresse de connexion vous est attribuée. C’est votre « adresse I.P. » (Ndr : à partir de laquelle on peut vous identifier). L’une des caractéristiques de cette attaque est que les IP étaient continuellement changeantes. On ne pouvait donc pas les identifier pour en localiser l’origine.

Voulez-vous dire que des millions de personnes se connectaient à la fois à votre site sans que vous ne puissiez les identifier ?

Saïd Branine : On peut le voir ainsi. Mais, en réalité, ces connections ne sont pas réelles. Elles ne correspondent pas à des individus réels en tant que tel. Mais sur le plan technique, elles sont réelles…

Je ne suis pas sûr de tout comprendre. Mais cela peut-il être l’œuvre d’amateurs ?

Saïd Branine : Non, c’est impossible. C’est absolument impossible que cela puisse être l’œuvre d’amateurs même doués. Nous n’avons aucun doute : il ne s’agit pas de petits « hackers » à la petite semaine. Il s’agit de spécialistes.

Pourquoi ?

Saïd Branine : Parce que pour programmer une telle attaque, il faut d’abord être un spécialiste du piratage informatique et ensuite, il ne faut pas être seul. Cette attaque ne peut être que le fait d’une organisation réellement structurée et qui bénéficie d’une flotte de serveurs. Seules ces conditions peuvent permette d’organiser une telle attaque et surtout de la poursuivre sans prendre le risque d’être identifié. Je peux vous assurer que nous avons affaire à d’authentiques professionnels qui disposent de grands moyens. Pas de moyens ordinaires.

Ce n’est pourtant pas la première attaque contre Oumma ?

Saïd Branine : Non. Ce n’est pas première attaque. Nous en avons subi une au mois de septembre. Elle était de moindre ampleur, mais elle nous a mis HS pendant trois semaines. La présente est la seconde attaque de grande envergure. Malgré tout, nous avons remis le serveur en état de fonctionner. Cela a nécessité l’intervention d’experts en sécurité informatique avec un coup financier énorme. Mais rien n’est garanti contre une nouvelle attaque. En attendant nous avons porté plainte à la Cyberpolice.

Comment ont réagi les Oummistes ?

Saïd Branine : Pour le moment nous avons reçu beaucoup de messages de soutien. Les internautes nous soutiennent. Ils ne supportent pas qu’on attaque de manière aussi insidieuse, aussi scandaleuse, aussi basse un site dont ils connaissent le sérieux et la crédibilité. Ils ont fait bloc derrière nous. Nos collaborateurs, dans leur ensemble, nous ont aussi manifesté leur soutien.

Pensez-vous, comme certains SaphirNautes, que les attaques contre Oumma sont des attaques contre la communauté musulmane ?

Saïd Branine : Ces internautes ont raison parce que le Musulman est respectueux de la pluralité des expressions. Oumma.com a une très forte audience. Et la communauté musulmane francophone du monde entier visite ce site au quotidien. Donc ce sont eux qu’on attaque en s’attaquant à nous. On veut priver cette communauté d’un certain nombre d’informations et de débats. C’est un coup contre la communauté. Ce n’est donc pas seulement une attaque contre Oumma.com mais une attaque contre la communauté musulmane francophone plurielle, ouverte au dialogue, ouverte sur le monde. Une attaque contre ce que je peux nommer l’Islam démocratique.

Même si vous ignorez l’origine de l’attaque, quelles pistes privilégiez-vous ?

Saïd Branine : Pour le moment, nous voyons deux pistes possibles. D’abord l’extrême droite. Je pense à des groupes structurés, indépendamment des deux partis d’extrême droite en France. Ce sont des gens qui animent des sites où ils appellent à la haine permanente des Musulmans allant jusqu’à l’appel au meurtre contre les Musulmans. Vous les connaissez certainement aussi bien que nous. Ensuite nous pensons à des groupes d’extrémistes juifs, proches des milieux sionistes de France. Ce sont des gens qui nous ont déjà adressé des menaces.

Quelles leçons tirez-vous de cette attaque ?

Saïd Branine : Nous avons commencé par prendre les dispositions techniques pour sécuriser davantage notre serveur de manière à juguler ce type d’attaque à l’avenir. Notre hébergeur a aussi été attaqué, dans le but de nous rendre infréquentables. Mais il ne nous a pas lâché. Car il a compris l’enjeu que constitue Oumma.com. Il a été solidaire et a fait le maximum pour nous aider. Pour cette confiance, nous lui rendons hommage.

Que pensez-vous finalement de ces gens qui vous en veulent ?

Saïd Branine : Personnellement, ces gens m’inspirent de la pitié. Ils ont recours à des moyens totalement illégaux et malhonnêtes. Ce sont des manipulateurs. Et leur attitude est pitoyable parce qu’ils sont incapables d’engager un débat d’idées. Ils se réfugient dans des artifices de manipulation pour essayer de nous discréditer et nous réduire au silence. C’est une démarche qui, en mon sens, ne les honore pas. Cela déshonore l’esprit républicain dont ils se prévalent.

propos recueillis par Amara Bamba