Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Un ex-officier de l’armée de Bosnie condamné pour le massacre de civils croates

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 1 Octobre 2019 à 10:16



Un tribunal de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, a condamné, lundi 30 septembre, Enver Buza, un ancien commandant d’un bataillon de l’armée bosniaque, à 12 ans de prison pour violation des dispositions du droit international humanitaire relatives à la protection des civils en temps de guerre.

La cour a, en effet, reconnu les responsabilités de cet ancien officier lors de l’attaque du village d’Uzdol, en Bosnie, dans la matinée du 14 septembre 1993 au cours duquel 27 civils croates ont été abattus à bout portant « de manière cruelle et brutale », selon les conclusions du tribunal. Les victimes incluaient des enfants, des femmes et des personnes âgées.

A cette époque, les Bosniaques et les Croates commençaient à s’affronter jusqu'à déboucher sur une guerre civile.

« Il a été établi que des unités du bataillon indépendant sous le contrôle de Buza ainsi que des membres de la police également sous son égide, ont perpétré l’attaque… La cour ne peut que conclure que les victimes sont des civils qui n’ont pas pris part à des activités de combat », a déclaré le juge Zelijka Marenic, qui a présidé la session.

Le tribunal a également établi que Enver Buza était « dans les environs des lieux du crime, observant le déroulement des évènements (…) et donnant des ordres ».

Enver Buza a également été reconnu coupable de ne pas avoir puni les auteurs de cette attaque, bien qu’il en ait eu connaissance.

« La cour a déterminé qu’il y a eu obstruction de la part de Buza, parce qu’il a fermé les yeux sur l’investigation (…) (alors qu’il) disposait d’informations lui permettant de savoir que des crimes contre des civils avaient été commis. Il ressort d’un certain nombre de documents que les meurtres de civils ne pouvaient être restés inconnus », a déclaré le juge.

Enver Buza, qui a plaidé non-coupable, peut encore faire appel à cette condamnation.

Lire aussi :
Un criminel de guerre serbe de Bosnie extradé de la France vers Sarajevo
Bosnie : l’ex-responsable des forces croates se suicide en plein verdict du TPIY (vidéo)