Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un calendrier des « musulmans sexy » pour la promo d'un livre prometteur

Rédigé par | Mercredi 15 Janvier 2014



Un calendrier des « musulmans sexy » pour la promo d'un livre prometteur
Le livre Salaam, Love: American Muslim Men on Love, Sex & Intimacy (« Les Américains musulmans sur l'amour, le sexe et l'intimité ») jouit d’une sacrée promotion depuis quelques jours avant même sa sortie prévue début février aux Etats-Unis. Afin de susciter l'intérêt du public pour cet ouvrage explorant la vie affective d'hommes ayant l'islam pour religion, ses auteures Ayesha Mattu et Nura Maznavi, créatrices du site Love InshAllah, ont eu l’idée de lancer le calendrier 2014 des musulmans américains... les plus sexy.

A chaque mois, son homme. Pour les deux femmes à l’origine de l'éphéméride publiée sur le site Buzzfeed, il s’agit de mettre en avant des Américains de confession musulmane reconnus dans leur domaine, qu’il soit académique, sportive, artistique ou encore politique. Le talent, c’est la définition du « sexy » qu’a souhaité mettre en avant Ayesha Mattu et Nura Maznavi.

Parmi les élus, on y voit ainsi le professeur d'histoire des religions Reza Aslan, le chanteur de country Kareem Salama, le représentant au Congrès Keith Ellison (le premier élu de confession musulmane en 2006) ou encore Salman Khan, fondateur de la Khan Academy qui promeut l’enseignement libre sur Internet (MOOC).

Mais le côté sexy au sens propre du terme n’a pas disparu pour autant dans le choix des photos de plusieurs d’entre les hommes. Le calendrier s’ouvre d'ailleurs sur Rehan Jalali et ses pectoraux saillants. Le nutritionniste sportif, qui compte pour client Ben Affleck et Forest Whitaker, est suivi du poète aux yeux perçants Mark Gonzales et du comédien Hasan Minhaj, qui prend la pose un cigare à la main.

La polémique n’a pas tardé à éclater outre-Atlantique au sein de la communauté musulmane. Les détracteurs du calendrier n’apprécient guère l’association faite par les auteurs du livre entre la foi, le talent et le physique, ne serait-ce par l'emploi même du mot « sexy » ou « pinup ».

Qu’on aime ou pas, le calendrier est un tremplin réussi pour faire parler du livre Salaam, Love, qui a pour objectif de briser les stéréotypes sur les hommes musulmans, souvent dépeints dans les imaginaires comme des machos, sans cœur ou incapables de communiquer leurs sentiments. Les créatrices du site Love InshAllah donnent dans ce but la parole à 22 hommes d’horizons divers qui se livrent sur leur vie sentimentale et intime. Et voici un nouveau tabou de brisé avec Ayesha Mattu et Nura Maznavi, auteurs déjà en 2012 de Love InshAllah: The Secret Love Lives of American Muslim Women (« Les vies amoureuses secrètes des Américaines musulmanes »). Leur nouveau travail exploratoire devrait à nouveau leur assurer le succès.

Lire aussi :
Une Nigériane devient Miss Monde Musulmane
Une pub Diesel rend la burqa sexy, polémique
Miss Monde 2013 : une finale sous haute sécurité


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur