Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : prendre Allah pour pseudo sur Twitter coûte cher

Rédigé par La Rédaction | Lundi 2 Juin 2014



Un enseignant turc a été condamné, jeudi 29 mai, à 15 mois de prison ferme pour avoir diffusé sur son compte Twitter @CenabiAllah des messages jugés insultants pour l’islam, sous le pseudonyme Allah (cc).

Le tribunal de Mus, dans l'est de la Turquie, a jugé que certains de ses tweets violaient l’article 216 du code pénal turc, qui réprime le « dénigrement des valeurs religieuses », car il se prenait pour Dieu. Initialement de 8 mois, la peine a été portée à 15 mois, en raison du caractère public de l’infraction, et de sa répétition, rapporte le quotidien Hürriyet.

« Dans mon état d’esprit d’aujourd’hui, je n’aurais pas créé le petit doigt des êtres humains » ou encore « C’est très sûr ici (au Paradis), car il n’y a pas de police » sont le genre de tweets que Ertan P., dont le nom complet n’a pas été révélé, publiait sur le compte Allah (cc).

L’accusé s’est défendu en affirmant qu’il n’était pas l’auteur des tweets incriminés, et que son compte Twitter avait été piraté. Ses allégations, qu’il n’a pas pu prouver, n’ont pas été retenues par le tribunal. L’enseignant a fait appel du jugement rendu contre lui.

Cette condamnation survient quelques mois après la tentative de Recep Tayyip Erdogan de faire interdire Twitter comme YouTube en Turquie. Le Premier ministre avait fait suspendre le réseau social en mars dernier, suite à la diffusion de tweets mettant en cause son gouvernement dans un vaste scandale de corruption. L’interdiction avait été levée deux semaines après par la Cour constitutionnelle, la plus haute instance judiciaire turque.

Lire aussi:
Un accident minier fait plus de 274 morts en Turquie
Turquie : et si Sainte-Sophie se convertissait en mosquée ?
Turquie : le printemps de révolte contre Erdogan