Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : des étudiants réclament des temples jedis plutôt que des mosquées

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Avril 2015



La mosquée qui sera construite au sein de l'Istanbul Technical University (İTÜ) sera le premier édifice religieux bâti dans l'enceinte d'un établissement d'enseignement supérieur turc. Encore faut-il que le projet aboutisse. L'annonce de cette nouvelle, faite à la suite d'une pétition qui a rassemblé 200 000 signatures selon le quotidien turc Hurriyet Daily, n'a pas été du goût de tous les étudiants du pays.

Pour marquer leur désaccord, des étudiants de l'ITÜ d'Istanbul ont formulé une demande loufoque, celle de construire un temple bouddhiste. Leur pétition a recueilli... près de 20 000 signatures.

Une autre pétition parodique a été lancée à l'université d'Izmir, à l'ouest du pays, pour réclamer un temple jedi, en référence à la célébrissime saga Star Wars et ses chevaliers à sabres laser. Pour ses auteurs, de nombreux « padawan » inexpérimentés sont « attirés vers le côté obscur de la force », rapporte Le Monde lundi 13 avril. Le temple permettrait de « recruter de nouveaux jedis et rétablir la force ». Le pastiche a rassemblé plus de 6 000 signataires en une semaine.

Les étudiants à l'origine de ces contre-pétitions s’inquiètent de voir ce qu'ils estiment être une remise en cause de la laïcité, principe fondateur de la République fondée en 1923 par Mustafa Kemal Atatürk. En 2013, des milliers d’étudiants ont manifesté à Istanbul pour dénoncer notamment l'islamisation du système éducatif. L’année dernière, le gouvernement a annoncé sa volonté de construire 80 mosquées dans différents campus du pays.

Le président turc Erdogan se voit souvent reprocher par ses détracteurs d'islamiser la société mais aussi de glisser vers l'autoritarisme.

Lire aussi :
Turquie : l'élection d'Erdogan à la présidence « consacre un nouvel "Etat AKP" »
Turquie : les femmes ne devraient pas rire fort en public
Erdogan prend l'habit de sultan avec son immense palais (vidéo)
Turquie : le printemps de révolte contre Erdogan