Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Toulouse : la mosquée de Colomiers en deuil en plein Ramadan

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 28 Juin 2015



Toulouse : la mosquée de Colomiers en deuil en plein Ramadan
La mosquée de Colomiers, dans la banlieue nord-ouest de Toulouse, est en deuil. Cinq jeunes âgés de 17 à 19 ans ont été victimes d’un grave accident de la route dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juin, sur la route qui les menait vers la mosquée pour la prière du matin marquant le début du jeûne de la journée.

Trois d’entre eux, dont deux frères, sont morts sur le coup. Azhar Shaki, 18 ans, son frère aîné Kamil, 19 ans, scolarisés dans le même lycée, avaient terminé les épreuves du bac ES la veille de l’accident, à l’instar du conducteur de la voiture, Oussama Sebbar, 19 ans, qui passait le bac pro, raconte La Dépêche. Ce dernier, avec Azhar Shaki étaient licenciés de l'US Colomiers Football, également en deuil.

La voiture des victimes de l'accident sur la route de la mosquée de Colomiers, à Toulouse.
La voiture des victimes de l'accident sur la route de la mosquée de Colomiers, à Toulouse.
Les occupants de la voiture, qui appartenait à la mère d'Oussama, ont été victimes d’une violente sortie de route à 3 h 30 du matin, à moins de deux kilomètres du lieu de culte.

Selon le père des deux frères, qui est le secrétaire du Centre culturel et cultuel musulman de Colomiers, le conducteur aurait voulu éviter un animal mais la voiture s’est retournée après avoir accroché le trottoir et s'est encastré dans un mur d'enceinte du service des eaux de Toulouse Métropole.

La quatrième victime est hospitalisée dans un état grave. La cinquième personne, qui a prévenu les secours, est sortie de l’hôpital avec plusieurs fractures notamment au dos. « Nous sommes pratiquants. Aujourd'hui, j'ai cette foi morale. Pour nous, la mort est un passage. Ils sont partis de ce monde qui n'est pas beau pour un monde meilleur. La religion nous donne la force de tenir », a fait part le père des frères Shaki.

Le drame a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Une veillée funéraire a été organisée dès jeudi à la mosquée. L'enterrement des trois victimes, dont la mort a ébranlé la communauté musulmane locale en plein mois du Ramadan, n'a pas encore été fixé.

Pour s'inscrire à la newsletter de Saphirnews, cliquez ici.