Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Soudan : condamnée à mort pour « apostasie », la chrétienne libérée

Rédigé par La Rédaction | Mardi 24 Juin 2014



La mobilisation internationale en sa faveur a fini par payer. Meriam Yahia Ibrahim Ishag, la jeune chrétienne soudanaise condamnée à mort pour apostasie a été libérée, lundi 23 juin, et se trouve dans un lieu sûr, a annoncé l’un de ses avocats, Me Mohannad Moustafa. Selon ce dernier, les autorités soudanaises devraient expliquer les raisons de cette libération dans la journée.

Condamnée à mort par pendaison le 15 mai dernier, en vertu de l’interprétation soudanaise de la charia, qui interdit les conversions, Meriem a toujours maintenu qu’elle était chrétienne depuis sa naissance, et a refusé de renoncer à sa religion.

Mariée à un chrétien, elle a été élevée dans la foi de sa mère, une chrétienne orthodoxe, alors que son père, musulman, était absent. La jeune femme avait également été condamnée à 100 coups de fouet pour « adultère », toute union entre une musulmane et un non-musulman est considérée comme un adultère.

Déjà mère d’un garçon de 20 mois, emprisonné avec elle, Meriem a accouché d’une fille en prison, le 27 mai. Elle a alors été transférée de sa cellule à la clinique de la prison.

Le cas de la jeune femme de 27 ans a soulevé un tollé international. Des leaders politiques et religieux européens et américains, ainsi que des organisations de défense des droits de l’homme, ont dénoncé notamment le « verdict inhumain » prononcé contre Meriem, et ont appelé à sa révocation. C'est chose faite : sa libération est un soulagement.

Lire aussi:
Soudan: une chrétienne condamnée à mort pour « apostasie »





Loading