Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

SOS, planète en danger, relevons le défi moral !

Minute de sens

Rédigé par Hamza Braiki | Vendredi 4 Décembre 2015



SOS, planète en danger, relevons le défi moral !
A la création. Dans l’ordre des choses, Dieu commença par créer les éléments naturels, le « décor », avant d’y établir l’être humain. Par sa Toute-Puissance et sa maîtrise intégrale, il instaura des cycles de vie, des apparitions et disparitions d’espèces, chaque fois adaptées à leur milieu et leur survie.

La faune et la flore se développèrent sous Sa Miséricorde enveloppante et Sa Juste mesure, incarnée par les Lois naturelles : saisons, atmosphère, biosphère, lumière,… C’est Lui, par excellence, le ‘Aziz, le Hakim. le Tout-Puissant, par l’énergie incroyable que cela nécessite (Big Bang, rotation des planètes, énergie solaire,…). Le Hakim, le plus Juste, par l’harmonie, l’équilibre nécessaire à chaque atome de la création (taux d’oxygène, symbiose entre espèces, chaînes alimentaires,…). Si l’Homme se contentait d’observer, sa vie entière ne lui suffirait pas à comprendre le simple fonctionnement de son corps.

Puis vint l’Homme

Lorsque Dieu estima le moment venu, Il créa une espèce particulière, l’Homme. Il lui enseigna les noms de toutes choses, les notions et les règles de vie. Il lui accorda le choix, l’initiative de ses actions. Et surtout, il le promut comme lieutenant sur Terre, exécutant intelligemment le règne de Dieu, veillant à l’équilibre des éléments.

En échange, la nature lui offrira l’abri, la nourriture, mais surtout l’inspiration, et s’il s’aligne sur la volonté de Dieu, un paradis somptueux lui sera réservé. Chaque Prophète que Dieu suscita transmettait le message confié en appelant l’Homme à observer les règles naturelles, le Livre vivant. De plus, l’ingéniosité suprême appliquée par Dieu fut à l’origine de nombreuses innovations facilitant la vie des Hommes.

Dégradation

Seulement l’Homme, en innovant, en améliorant son quotidien, dégrada son environnement. Non content de diffuser une pollution morale et de faire couler le sang des innocents, l’Homme exploita les ressources naturelles, sans retenue. Le progrès à tout prix nourrit par l’avidité et l’orgueil eu raison des plus beaux paysages. De nombreuses espèces animales disparurent. La végétation luxuriante, poumon de la terre, fut atteinte de cancer. L’eau douce devint acide. Le ciel d’ordinaire si salutaire nous tomba sur la tête sous le poids des poussières toxiques. La terre n’est plus le tapis originel, mais un corps balafré par des autoroutes, infecté par des décharges sauvages. Les animaux sauvages sont exterminés pour le plaisir, les poissons se font rares et les oiseaux préfèrent se cacher pour mourir.

Que faire ?

Tout d’abord, c’est un défi moral qu’il faut relever. Il est temps pour l’Homme de reprendre conscience de sa raison d’être, vicaire de Dieu, gardien de la création. Le changement profond sera garant d’efficacité. Puis, chacun se sentira concerné par le devenir de la nature. S’éveiller moralement et promouvoir l’attitude écologique. Dénoncer un système qui méprise le vivant au profit démesuré du technique. S’engager pour pousser ses convictions et vivre pleinement sa cause. Nous devons, en tant que serviteurs de Dieu, montrer la voie à l’humanité. Ce sujet est d’ailleurs essentiel pour l’espèce humaine, il est question de sa survie !

Commençons dès maintenant !

Oui, dès le plus jeune âge, les parents doivent créer une ambiance écologique : promenades dans la nature, livres naturalistes, documentaires, expériences… Les gestes du quotidien doivent intégrer l’esprit « vert » : tri des déchets, économies d’eau, de chauffage et d’électricité, textiles naturels plutôt que synthétiques, alimentation éco-éthique (moins de viande, marché local, prise en compte des saisons…). Enfin, ils convient de se conseiller mutuellement la persévérance, la clémence et la vérité au sujet de la planète.

« Seigneur, Tu n’as pas créé tout cela en vain, Gloire à Toi, préserve-nous du châtiment infernal ! » (s3, v191)