Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Racisme : il menace son salarié, « espèce de musulman », de le décapiter

Rédigé par La Rédaction | Mardi 21 Juillet 2015



Racisme : il menace son salarié, « espèce de musulman », de le décapiter
La scène a été enregistrée dans une vidéo. A Hauconcourt, en Lorraine, il est 18h le 13 juillet, sur le parking d’une société franco-luxembourgeoise spécialisée dans les engins de nettoyage de voirie, lorsque Mustapha gare son camion au dépôt. Il croise alors son patron qui l'interpelle. Le ton monte très vite au point que des insultes racistes et des menaces de mort fusent selon Le Républicain Lorrain.

Dans une vidéo que le journal a pu visionner, le patron interrogeait son employé sur le nombre de mètres cubes présents dans la citerne. Quand Mustapha répond qu’il ne sait pas, la réponse du patron, retranscrit par le journal, ne s'est pas faite attendre : « Vous ne le connaissez pas? Écoutez voir, si Manu (un autre employé, ndlr) vous dit 8 m3 … C’est la parole d’un Français, d’un Français ! Toi, t’es un Arabe. Et tu écoutes ce que je te dis, d’accord ? »

Il va plus loin : « Peut-être qu’un jour, c’est moi qui vais te décapiter, et que je vais mettre la tête sur un portail. Espèce de… musulman ! » Menacé de licenciement, le salarié, père de trois enfants, serait réduit à un avenir fait « de sandwiches »

Contacté pour des explications, le patron a rejeté toutes les accusations en bloc. Pourtant, la vidéo parle contre lui. Dès le lendemain de l'agression, Mustapha, traumatisé, a porté plainte à l’hôtel de police de Metz pour insultes à caractère raciste. Le dossier est désormais entre les mains de son avocat et du parquet de Metz. Choqué et terriblement blessé, le salarié craint désormais pour l’avenir de sa famille. Il explique ne plus « pouvoir retourner là-bas. J’en cauchemarde la nuit. Mais il y a les enfants, c’est lui qui me paye… ». Un médecin a conclu à un syndrome dépressif, il est aujourd'hui en arrêt maladie.

Lire aussi :
Après-Charlie, une hausse de 281 % des actes islamophobes
Face à l'islamophobie ambiante, les réponses de Cazeneuve aux musulmans
Islamophobie au travail : ne pas « crier au loup à chaque fois »