Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

« Racisme anti-blanc » : l'extrême droite déboutée face à des militants

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Décembre 2015



« Racisme anti-blanc » : l'extrême droite déboutée face à des militants
Le rappeur Saïdou du groupe ZEP (Zone d’expression populaire) et le sociologue Saïd Bouamama ont été définitivement relaxés, mercredi 9 décembre, par la cour d'appel de Paris.

Ces derniers avaient été mis en examen en 2012 pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » après une plainte de l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française (Agrif), une organisation d’extrême droite, après la sortie en 2010 d’un ouvrage et d’une chanson des deux Saïd titrés « Nique la France ».

Le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé les deux prévenus le 19 mars, mais l’Agrif avait fait appel. « Les "Français blancs dits de souche" ne constituent pas un groupe de personnes » au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, avait fait savoir la justice.

La cour d'appel a confirmé cette analyse, déboutant ainsi l'organisation d’extrême droite. Un verdict qui signe la fin de trois ans d'un feuilleton judiciaire.

Lire aussi :
« Souchiens » : accusée de racisme, Houria Bouteldja définitivement relaxée
Devoir d’insolence : une campagne antiraciste qui détonne