Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Québec : le niqab à la garderie suscite la polémique

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 22 Novembre 2013



Québec : le niqab à la garderie suscite la polémique
Au Québec, en plein débat sur la charte des valeurs québécoises qui a pour objectif d’interdire les signes religieux pour les agents d’Etat, la polémique enfle autour d'une garderie.

Une photo montrant deux éducatrices portant le niqab aux côtés d'enfants a fait énormément fait réagir sur les réseaux sociaux depuis mercredi 20 novembre. Il s'agit de deux femmes qui travaillent dans une garderie privée non subventionnée, à Verdun, au sud de Montréal. Beaucoup de Québécois, échaudés par le débat autour de la charte des valeurs, n’ont pas manqué de dénoncer leur tenue vestimentaire avec virulence ainsi que la garderie qui les emploie.

Même si la future charte ne devrait pas s'appliquer aux garderies privées, le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville, a déclaré espérer que les propriétaires demanderont à leurs éducatrices de travailler à visage découvert. « Il me semble que ce serait normal, raisonnable, que c'est plein de bon sens et que c'est respectueux pour les parents et les enfants », a-t-il réagi.

La garderie appartient à un couple dont la femme est l'une des deux éducatrices voilées. L'autre éducatrice intégralement voilée est une jeune étudiante en intégration des immigrants. Sur Radio Canada, la propriétaire explique avoir été choquée que la photo publiée sur Internet et diffusée à grande échelle permettait d'identifier les enfants et que la personne qui l'a diffusée mentionnait le nom du quartier. Elle explique qu’elles ont le visage découvert lorsqu'elles sont avec les enfants, mais ne se couvrent que pour sortir contrairement à ce que la photo présente en apparence. Elle soutient également que les parents sont très satisfaits de leurs services et qu'ils apprécient d'apprendre à leurs enfants la tolérance. Des témoignages de parents recueillis par Radio Canada en témoigne.

L'auteure de la photo s'est excusée de la diffusion mais le mal est fait. Face au tollé suscité par cette histoire, le ministère de la Famille a entrepris des vérifications dans cette garderie, jeudi 21 novembre. Des inspecteurs devaient y retourner le lendemain. Leurs vérifications ne portent pas sur le port du niqab puisque le gouvernement n'a aucun pouvoir sur les vêtements que portent les employés du secteur privé, mais ils devaient vérifier... si la garderie ne recevait pas plus de six enfants, la règle qui prévaut pour ce type d’établissement.

Cet épisode montre à quel point le débat suscité par la charte des valeurs est passionné et se cristallise autour de la visibilité des musulmans. Début novembre, le Conseil musulman de Montréal et le Collectif québécois contre l'islamophobie (CQCI) avaient dénoncé l’augmentation importante des attaques visant la communauté musulmane au Québec depuis le lancement de ce projet de charte, qui rappelle les débats récurrents sur la laïcité en France.

Lire aussi :
Pour Céline Dion, les musulmanes doivent « respecter » les règles du Québec
Québec : forte hausse des actes islamophobes
Canada: l'énorme coup de pub d'un hôpital opposé à une charte anti-voile