Connectez-vous S'inscrire






Société

Canada: l'énorme coup de pub d'un hôpital opposé à une charte anti-voile

La Charte des valeurs québécoises dénoncée

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 13 Septembre 2013

Interdire les signes religieux pour les agents d'Etat : tel est le projet dévoilé cette semaine par le gouvernement de la province francophone de Québec. Les opposants à la Charte des valeurs québécoises, à travers laquelle « la neutralité religieuse de l'Etat » serait inscrite dans la loi, crient à la discrimination et ont aussitôt décrié un projet liberticide, populiste et électoraliste. Chacun à sa manière.



Canada: l'énorme coup de pub d'un hôpital opposé à une charte anti-voile
« Nous ne nous soucions pas de ce qui est sur votre tête. Ce qui compte, c'est ce qui est dedans. » C’est le slogan tonitruant de la nouvelle campagne de recrutement lancée par l'hôpital Lakeridge Health, situé à Oshawa en Ontario, en direction des femmes musulmanes.

L’affiche, qui présente une professionnelle de santé musulmane, stéthoscope au cou et voile rose sur la tête, a été lancée jeudi 12 septembre dans les réseaux sociaux et devrait faire son apparition dans les rues de Montréal dans quelques jours.


Canada: l'énorme coup de pub d'un hôpital opposé à une charte anti-voile
L’établissement hospitalier, à la recherche de médecins et d'infirmières, entend à sa façon dénoncer le projet controversé de Charte des valeurs québécoises qui prévoit l’interdiction des signes religieux « ostentatoires » - le voile en premier lieu - pour les fonctionnaires et les agents des services publics de Québec et du niqab pour les usagers des services publics. Lakeridge Health se prépare ainsi à une éventuelle adoption du projet, dévoilée mardi 10 septembre et calqué sur les interdictions en vigueur en France au nom de la laïcité.

« Nous sommes toujours à la recherche de professionnels de santé de haut niveau pour venir se joindre à notre équipe. Il s'agit de notre plus récente campagne de recrutement qui sera lancée à Montréal. Ceux donc qui cherchent à travailler dans un hôpital de premier plan axée sur la sécurité et la qualité, venez nous voir », lance l’hôpital sur sa page officielle Facebook.

Les messages de félicitations pour leur campagne affluent depuis son lancement. Beau coup de communication de la part de Lakeridge Health qui voit sa notoriété s’envoler en surfant sur l'actualité.

Une Charte des valeurs qui agace

Cette campagne n'aurait pas eu le même succès sans le concours - malheureux - du gouvernement de la province francophone de Québec, représenté par Pauline Marois, à la tête du Parti québécois (PQ) à l'origine de la Charte des valeurs appelée au départ « Charte de la laïcité ».

Le rang des opposants à ce projet grossit de jour en jour. Les partis d'opposition n'ont globalement pas apporté leur soutien à la Charte, tout comme le gouvernement fédéral canadien qui s'est dit prêt à la contester devant les tribunaux si elle est adoptée. Par ailleurs, un manifeste titré « Pour un Québec inclusif » a recueilli plus de 4 300 signataires « issus des milieux juridique, philosophique et journalistique » en moins de deux jours pour dénoncer « une conception exclusive de la laïcité au nom d’une identité commune ».

Exit les voiles, kippas, turbans, croix « imposantes » pour maintenir « la neutralité religieuse de l'État »... mais « parce que la religion a occupé un rôle fondamental dans l'histoire du Québec, le gouvernement souhaite protéger certains éléments emblématiques, comme le crucifix de l'Assemblée nationale », dit le projet gouvernemental. Un « deux poids, deux mesures » que refuse d'accepter le collectif.

Il regrette « qu’une poignée d’événements anecdotiques ayant marqué l’imaginaire serve de justification à notre gouvernement pour retirer des droits fondamentaux à certains de nos concitoyens les plus vulnérables ». « D’entrée de jeu, le fait que le gouvernement désigne les rares demandes d’accommodements comme responsables d’une crise sociale en dit long sur le travail accompli par certains des chroniqueurs médiatiques les plus en vue de la province », lancent les initiateurs, constatant « avec regret que notre gouvernement cherche à exploiter cette peur dans un but électoraliste ».

La conception française de la laïcité s'exporte outre-Atlantique, au grand dam des communautés religieuses au Québec sur le qui-vive pour faire échouer le projet.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu