Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Politique

Présidentielle 2022 : Macron, Le Pen ou abstention ? Le choix des électeurs musulmans décortiqué

Rédigé par | Lundi 25 Avril 2022 à 18:00

           

Quel choix ont fait les électeurs musulmans au second tour de l'élection présidentielle ? Les résultats d'une étude au lendemain du scrutin nous éclaire sur le comportement de cet électorat confessionnel, qui tranche avec celui des catholiques.



Présidentielle 2022 : Macron, Le Pen ou abstention ? Le choix des électeurs musulmans décortiqué
Sans surprise, le rejet de l’extrême droite s’est exprimé plus fortement du côté des électeurs musulmans que catholiques au second tour de l’élection présidentielle. Selon les résultats d'un sondage IFOP pour La Croix et Le Pèlerin, les premiers ont massivement reporté leurs voix en faveur d’Emmanuel Macron (85 %), tandis que les seconds, qui ont été déjà très nombreux à voter pour Marine Le Pen au premier tour, ont été partagés entre les deux candidats (55 %).

Néanmoins, l’abstention a été plus forte parmi les électeurs musulmans, avec une participation qui s’élève à seulement 58 % contre 71 % à l’échelle nationale dimanche 24 avril. Le taux d’abstention, qui s’élève à 28 % en France, est bien plus élevé parmi cet électorat (42 %, en hausse de 4 points par rapport à 2017). Rappelons qu'ils ont été majoritaires à avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon le 10 avril dernier.

Un vote Le Pen en hausse

Les catholiques se sont davantage exprimés dans les urnes que la moyenne des Français, avec un taux de participation de 79 %. Pour l'IFOP, « cette forte participation parmi les catholiques varie en fonction de l’intensité de la pratique religieuse, faisant émerger de fortes disparités entre les plus pratiquants et les moins pratiquants », 93 % des catholiques pratiquants réguliers contre 73% des non-pratiquants, soit 20 points d’écart.

Autre enseignement, alors que le vote Macron est en fort recul par rapport à 2017 (92 %), le vote Le Pen a progressé, passant de 8 % cinq ans plus tôt à 15 %. Pour Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’IFOP, il s’agit moins d’un vote pour l’extrême droite qu’un vote « contre Macron, candidat des riches ». S'il n'en reste pas moins inquiétant, il illustre la fragilité grandissante du vote barrage contre le Rassemblement national, qui a obtenu le plus haut score de son histoire. Preuve en est des résultats dans les Outre-Mer, où Marine Le Pen est arrivée en tête dans plusieurs de ces territoires.

Lire aussi :
L’extrême droite au plus haut, l’hiver vient !
Oui, barrons la route de Marine Le Pen mais stoppons aussi l'infantilisation !
Présidentielle 2022 : Macron doit muscler sa jambe gauche !
Présidentielle 2022 : quelle consigne de vote des représentants religieux pour le second tour ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur