Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pays-Bas : le concours de caricatures sur le Prophète annulé

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 31 Août 2018



Pays-Bas : le concours de caricatures sur le Prophète annulé
Le parlementaire néerlandais Geert Wilders a annoncé, dans la soirée du jeudi 30 août l’annulation du concours de caricatures sur le Prophète Muhammad, prévu de se tenir en novembre 2018.

Il a justifié son choix par la crainte d’une « violence islamique » qui résulterait de son initiative fort critiquée. « Afin d’éviter tout risque de victimes de la violence islamique, j’ai décidé d’annuler le concours. La sécurité des gens passe avant tout », a-t-il soutenu dans son communiqué.

Mardi 28 août, un homme de 26 ans, soupçonné d’avoir planifié une attaque contre Geert Wilders, a été arrêté à la gare centrale de La Haye. Il avait publié une vidéo sur Facebook appelant à une attaque contre l’organisateur du concours.

Il a comparu devant le tribunal jeudi 30 août pour des accusations de « menaces à des fins terroristes », de planification à « commettre un meurtre et d’incitation à la révolte ».

La décision de Geert Wilders, lui-même habitué à créer le buzz autour de lui, intervient après que le gouvernement pakistanais ait formulé des critiques contre cette initiative considérée comme blasphématoire, ce qui avait poussé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à désavouer de manière officielle ce concours en précisant la non-participation du gouvernement et en condamnant le comportement « provocateur » de Geert Wilders.

Lire aussi :
Pays-Bas : le Premier ministre désavoue le concours de caricatures sur le Prophète