Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pays-Bas : le Premier ministre désavoue le concours de caricatures sur le Prophète

Rédigé par Benjamin Andria | Mardi 28 Août 2018



Pays-Bas : le Premier ministre désavoue le concours de caricatures sur le Prophète
Lors d’une conférence de presse organisée vendredi 24 août, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a désavoué le concours de caricatures du Prophète Muhammad que le député islamophobe Geert Wilders entend organiser pour le mois de novembre 2018.

Après les critiques formulées par le gouvernement du Pakistan sur ce concours, Mark Rutte a tenu à préciser de manière officielle la non-participation de son gouvernement à cette initiative.

Geert Wilders « n’est pas membre du gouvernement. La compétition n’est pas une initiative gouvernementale », a-t-il affirmé devant la presse. Plus tard dans son discours, il a réitéré qu’il ne s’agissait pas « d’une initiative du Cabinet » en décrivant Geert Wilders comme un homme « connu pour tester les limites de la liberté d’expression ».

Lors de la même conférence de presse, le Premier ministre a rappelé que l’objectif de Geert Wilders « n’est pas de débattre sur l’islam. Son but est d’être provocateur » ; des intentions que le gouvernement de Mark Rutte affirme ne pas partager.

Ce dernier, soucieux des conséquences que l'initiative islamophobe peut avoir sur les Pays-Bas, entend bien éviter un embrasement à l'étranger comme l'affaire des caricatures danoises du journal Jyllands-Posten avaient pu provoquer en 2005.

Lire aussi :
Pays-Bas : l'accord des autorités donné à Geert Wilders pour organiser un concours de caricatures du Prophète