Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Oui, on a le droit de s'indigner!

Rédigé par Le Collectif Viva-cité | Jeudi 2 Février 2006

Suite à la publication des caricatures avilissantes du Prophéte Mohammed dans France Soir, nous avons cru bon de devoir crier haut et fort notre mécontentement par la lettre suivante adressée à France Soir.



Monsieur le rédacteur en chef,

Je vous écris pour vous faire part de mon indignation ainsi que celle de tous les musulmans qui se joignent à moi. Je suis triste de constater que dans un pays des droits de l’homme comme la France, où l’islam est la 2e religion, on puisse encore autoriser des journaux comme le votre à insulter le Prophète Mohammed. Sous couvert de la « liberté d’expression », vous osez diffuser des caricatures de notre Prophète provenant d’un journal danois désormais tristement célèbre et vous osez affirmer par la même que vous ne cherchez pas à semer le trouble !! Sachez, Monsieur, que ces caricatures avilissantes qui n’ont absolument rien de drôles, ne font qu’alimenter davantage l’islamophobie et le racisme. Car si les musulmans ont le malheur de riposter contre l’humiliation de leur Prophète et de leur religion, on déclare que ce sont des intégristes et des gens qui ne sont pas tolérants. Mais comment pourrions-nous tolérer qu’on insulte de la sorte un homme que nous considérons comme notre guide et notre exemple ? Aucun musulman ne saurait l’accepter. Ces caricatures vexantes et haineuses ont déjà créé assez de polémique sans qu’on ait besoin d’en rajouter. Et vous ne saurez nier que ces images racistes dépassent de loin la simple caricature, elles sont purement et simplement faites dans le but d’insulter et de calomnier. Elles n’ont pas de place dans un journal supposé faire de l’information. Si le but est de créer du sensationnel et du scandaleux, alors où va le journalisme sérieux d’investigation si vous le réduisez à de la presse people vulgaire ?
Suite à cela, je me pose deux questions :

- Etait-ce utile, Mr le Rédacteur en chef, de diffuser ces caricatures dans votre journal ?

- Dans quel but les avez-vous réellement diffusées ?

Je crois pour ma part qu’il n’y a aucune utilité journalistique dans le fait de diffuser de telles images. Vous ne faites pas de l’information, vous faites le jeu d’une bande de pseudo journalistes racistes qui se cachent derrière une liberté d’expression de façade. Vous leur rendez hommage en quelque sorte. Par ailleurs, je me doute que France Soir est en mal de lecteurs étant donné la crise financière qu’il traverse. Alors bien sur, nous ne somme pas dupes, il s’agit avant tout d’un « bon coup marketing ». C’est réussi, je vous félicite !

Mais laissez moi vous rappeler Mr le journaliste, qu’il existe un code déontologique de la presse et qu’on ne peut pas tout se permettre au nom de la liberté d’expression. Cette liberté est certes fondamentale mais elle s’applique à condition qu’elle ne porte pas atteinte à la dignité humaine et au respect des autres.

Vous dites aussi qu’on a le droit de rire de tout même des religions. Si cela était vrai, alors pourquoi Dieudonné a subi autant de lynchage ? Et lorsque la communauté juive s’est indignée, les a-t-on traités d’intégristes intolérants ? Sûrement pas ! La vérité est que n’importe quel croyant ne peut accepter qu’on insulte ce qu’il a de plus cher. Pour nous les musulmans, il s’agit de notre Prophète. Car si certains chrétiens font fis du respect du christianisme et trouvent drôle les insultes faites à Jésus, sachez que les musulmans ne sauraient accepter qu’on insulte quelque religion que ce soit. L’islam ne permet pas qu’on représente un Prophète encore moins pour se moquer le lui ! Qu’on adhère ou non à ce principe n’empêche pas de le respecter. Vous n’êtes pas sans savoir Monsieur le journaliste que le 1er pilier de l’islam est l’attestation de foi suivante : « Il n’y a de Dieu que Allah et Mohammed est le messager de Dieu ». Par ces caricatures, c’est notre foi que vous insultez.

Vous alimenter une controverse qui risque de prendre des proportions absurdes bien que déjà surdimensionnées. Au lieu de calmer les esprits, vous ajoutez de l’huile sur le feu ! Ce n’est pas digne d’un travail journalistique ! Non Monsieur, vous n’êtes pas digne d’un rédacteur en chef. La liberté d’expression n’est certainement pas la caricature et la bouffonnerie. La liberté d’expression, c’est avant tout peser sa parole en ayant l’honnêteté intellectuelle afin de ne pas céder à la tentation trop répandue du dénigrement.

J’ose espérer que vous respecterez mon point de vue Monsieur et sachez que les musulmans n’ont nullement besoin de vos excuses car elles n’auraient eu aucune valeur à nos yeux. Elles n’auraient su réparer le préjudice moral subi par tous les musulmans qui attestent de leur amour pour le Prophète Mohammed et qui le voient humilié et insulté. Pour le reste, nous nous en remettons à Dieu.