Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Norvège : le tueur d’Oslo déclaré fou par des experts-psychiatres

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 17 Juin 2012



Anders Behring Breivik, le tueur d’Oslo inculpé d’« actes de terrorisme », a été déclaré psychotique et donc pénalement irresponsable par deux experts-psychiatres jeudi 14 juin.

Plusieurs semaines après l’ouverture de son procès débuté le 16 avril, Torgeir Husby et Synne Soerheim ont répété que le meurtrier souffrait de « délires » caractéristiques d'une schizophrénie après analyses de 13 entretiens avec lui, un autre avec sa mère et l'examen des enregistrements des auditions par la police.

« Cette responsabilité trouve son origine dans une position proéminente dans une organisation qui n'existe pas », a déclaré Mme Soerheim en référence au rôle de « commandeur » dont Breivik se targue dans un groupe, les Chevaliers Templiers, dont la police n'a jamais réussi à prouver l'existence.

Cet avis des psychiatres suscite un tollé auprès des pairs des deux psychiatres et de l’opinion publique, toujours sous le choc du massacre commis par l’extrémiste en juillet 2011. Leur diagnostic avait d’ailleurs été contredit une première fois par un collège d’experts en avril dernier, qui avaient mis en évidence la préméditation et la longue préparation des attaques de Breivik, puis une seconde fois lundi 11 juin. Ces derniers jugent le tueur « narcissique » et « asocial » mais pas psychotique.

69 personnes avaient alors trouvé la mort sous les balles du tueur sur l’île d’Utoeya, huit autres ont été tués par une bombe, posée près du siège du gouvernement dans la capitale.

La santé mentale de l'accusé était la question centrale du procès. Si Breivik est déclaré sain d’esprit, il encourt 21 ans de prison. Cette peine pourra ensuite éventuellement être prolongée aussi longtemps qu'il sera considéré comme dangereux. Dans le cas contraire, il sera enfermé dans un asile psychiatrique, potentiellement à vie.

Breivik ne veut pas être reconnu par la justice comme un dément. Il a affirmé durant son procès qu’il ne ferait pas appel de la décision des juges s'il est reconnu pénalement responsable, même s'il encourt une lourde peine.

Ce sera aux magistrats de trancher la question de la santé mentale de l'extrémiste de 33 ans dans leur verdict attendu le 20 juillet ou le 24 août.

Lire aussi :
Norvège : le tueur d’Oslo ne fera pas appel s’il est jugé sain d’esprit
Norvège : le tueur d'Oslo ne regrette rien, aucune larme pour ses victimes
Norvège : le tueur d’Oslo devant la justice
Norvège : le tueur d’Oslo déclaré sain d’esprit