Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Négrophobie : la Une choc de Maroc Hebdo sur « le péril noir »

Rédigé par La Rédaction | Samedi 3 Novembre 2012



On se souvient encore de la dernière Une racoleuse du Point sur « cet islam sans gêne ».

C’est au tour de Maroc Hebdo de susciter la controverse. Sans gêne, le magazine marocain force le trait pour mieux taper à l’œil du grand public en décidant de consacrer, cette semaine, sa Une au « péril noir » qui menacerait le royaume chérifien, avec en couverture un Noir au visage grave. Ce serait plus exactement les « milliers de Sahariens clandestins au Maroc » que veut viser l’hebdomadaire... sauf que le titre est global et cible tous azimuts les Subsahariens, qui font bel et bien l'objet de racisme dans le pays.

Pour alimenter les peurs, Maroc Hebdo présente à ses lecteurs toute une série de clichés à leur encontre du type : « Ils vivent de mendicité, s’adonnent au trafic de drogue et à la prostitution » et « ils posent une problème humain et sécuritaire pour le pays ». De quoi susciter un tollé général de la presse marocaine.

« Nos chers compatriotes français n’ont pas l’apanage du racisme et de la xénophobie comme argument de vente. En ces jours de disette, tous logent à la même enseigne de Tanger à Jakarta, comme on dit au Maroc, quitte à reproduire ce que l’on dénonçait la veille », lance, vendredi 2 novembre, le site marocain Yabiladi à propos de la Une de Maroc Hebdo.

De très nombreux internautes ont également été choqués par cette Une tapageuse, par ailleurs détournée dans la blogosphère par des groupuscules d'extrême droite en France comme en témoigne cette image, qui fait le tour des réseaux sociaux.

Négrophobie : la Une choc de Maroc Hebdo sur « le péril noir »
Maroc Hebdo a été rebaptisé « Europe Hebdo » avec en couverture, des Arabes et plus bas : « Des millions de Maghrébins clandestins en Europe », eux aussi, « vivent d'allocations, s'adonnent au trafic de drogue et font exploser la criminalité », sont « rejetés par les populations autochtones » et « posent aussi une problème humain et sécuritaire au pays. » Minable, à l'image de Maroc Hebdo cette semaine.

Lire aussi :
Lettre ouverte aux dirigeants du « Point » : une islamophobie sans gêne ?
« Cet islam sans gêne » : la détestable Une racoleuse du « Point »





Loading