Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mosquée de Strasbourg : une nouvelle équipe dirigeante élue

Rédigé par | Vendredi 11 Octobre 2013



Les nouveaux administrateurs de la Grande Mosquée de Strasbourg (GMS) ont élu leur bureau exécutif, jeudi 10 octobre. Abderrahim El Heloui, 38 ans, est désormais le nouveau président de la mosquée, succédant ainsi à Saïd Aalla, membre historique de l’institution. Celui-ci demeure membre du Conseil d’administration, composé de 18 personnes élues le 22 septembre dernier. Fouad Douai, gérant de la SCI (société civile immobilière) qui a piloté le chantier de la mosquée, a eu moins de chances puisqu’il ne siège plus au CA.

Aux côtés d’Abderrahim El Heloui, ont été élus Saïd Boulahtit, 47 ans, au poste de secrétaire général et Lahcen Sarrou, 38 ans, au poste de trésorier.

L’élection de la nouvelle équipe dirigeante n’a pas été de tout repos. Selon une source bien informée, la direction sortante avait procédé à un vote de confiance en janvier 2012 pour renouveler son mandat jusqu’en 2016, ce que des fidèles de la GMS ont refusé de cautionner. Les dernières élections ayant eu lieu en 2007, les prochaines devaient se tenir en 2013.

Les réfractaires à ce processus avaient cependant préféré ne pas offrir un mauvais buzz médiatique avant l’inauguration de la mosquée, en septembre 2012, indique à Saphirnews Abderrahim El Heloui vendredi 11 octobre. Le choix de « l’apaisement » réussi pour cet homme, qui entend insuffler « une nouvelle vision, un nouveau dynamisme et plus de rigueur dans la gestion » des affaires courantes, nous déclare-t-il. Gestionnaire de formation, le nouveau président a exercé les fonctions de secrétaire général de la GMS de 2003 à 2008 et préside l’association Averroès depuis 2010.

La nouvelle équipe de la Grande Mosquée de Strasbourg « compte donner un nouvel élan de modernité à cette institution centrale qui demeure un lieu de recueillement et de spiritualité » et « une plateforme d’échanges et de compréhension mutuelle », dit-elle dans un communiqué. « Un programme de partage de connaissances, ouvert à tous, verra le jour dès 2014 » afin de permettre notamment « aux non-musulmans de mieux comprendre la démarche spirituelle qu’est l’islam. »

Lire aussi :
Financée par l’Etat, la Grande Mosquée de Strasbourg fait la fierté de la ville
A Strasbourg, Manuel Valls menace d'expulsion les « prédicateurs de haine »
Strasbourg : les musulmans obtiennent un cimetière public inédit en France
Grande Mosquée de Strasbourg : un espace pur et absolu
Grande Mosquée de Strasbourg : un dîner annuel sur fond d'islamophobie croissante


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading