Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Religions

Financée par l’Etat, la Grande Mosquée de Strasbourg fait la fierté de la ville

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 27 Septembre 2012

           

Que du beau monde ! La Grande Mosquée de Strasbourg a été officiellement inaugurée jeudi 27 septembre en présence de quelque 500 personnalités religieuses et politiques, dont le ministre de l’Intérieur chargé des Cultes, Manuel Valls. Dans un discours teinté de fermeté, il a salué la spécificité du droit local d'Alsace-Moselle, qui permet aux collectivités de financer les édifices religieux et les carrés confessionnels dans les cimetières. Mais ce régime si spécial envié par les cultes n’est pas prêt d'être exporté ailleurs en France.



La Grande Mosquée de Strasbourg a été officiellement inaugurée jeudi 27 septembre en présence du ministre de l’Intérieur chargé des Cultes, Manuel Valls. © JF Badias/CUS
La Grande Mosquée de Strasbourg a été officiellement inaugurée jeudi 27 septembre en présence du ministre de l’Intérieur chargé des Cultes, Manuel Valls. © JF Badias/CUS
Strasbourg est une ville modèle dans sa gestion de la diversité culturelle et religieuse. Après l’inauguration du premier cimetière musulman français en février dernier, c’est au tour de la Grande Mosquée de Strasbourg d’être à nouveau mise sous les feux des projecteurs lors d’une cérémonie officielle d’inauguration des lieux, jeudi 27 septembre.

Entourés de quelque 700 fidèles, un parterre de personnalités politiques et religieuses, 480 au total nous confirme Saïd Aalla, se sont donné rendez-vous dans cette mosquée pour marquer ce jour d’une pierre blanche.

A défaut du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui a annulé sa venue en raison d’un « problème d’agenda », les responsables de la Grande Mosquée de Strasbourg, aux côtés du maire Roland Ries, ont reçu ensemble le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui.

« Nous sommes rassemblés aujourd'hui dans cet édifice qui célèbre la paix, la sérénité et le recueillement », a déclaré M. Moussaoui, pour qui l’inauguration de ce « bel édifice » en la présence de M. Valls « marque la volonté de l’État de permettre aux musulmans de France, dans le respect du principe de laïcité, d’exercer leur culte dans des conditions dignes ».

Alsace-Moselle : les cultes sur un même pied d’égalité

L’Alsace-Moselle, qui regroupe les trois départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, est, à ce jour, le seul territoire en France métropolitaine à ne pas se plier à la loi de 1905 relative à la laïcité, en vertu du régime concordataire qui permet notamment le financement des cultes par les collectivités.

Sur les 10,5 millions d’euros qu’a coûtés la Grande Mosquée de Strasbourg, 26 % ont ainsi été déboursés par la municipalité de Strasbourg, le conseil général et le conseil régional. Les fidèles ont financé le lieu à hauteur de 33 % tandis que le reste provient du Maroc (37 %), de l’Arabie Saoudite et du Koweït (14 %). Les autorités de ces pays ont d'ailleurs été représentées jeudi lors de l’inauguration.

« Lorsqu'un système fonctionne, qu'il est compatible avec notre République et notre démocratie, il n'y a pas de raison de le supprimer en prétextant l'exception qu'il représente », a fait savoir Manuel Valls, saluant ainsi la spécificité du droit local d'Alsace-Moselle.

Le financement des mosquées au centre des discours

Ailleurs, les porteurs de projets ne peuvent demander des subventions de l'Etat pour la construction de mosquées, dont le nombre reste encore insuffisant en France, a souligné le CFCM. « L’espace total alloué au culte musulman en 2005, était de l’ordre de 250 000 m² pour environ un million de fidèles qui souhaitaient participer à la prière hebdomadaire du vendredi. C’est dire qu’il fallait, au moins, doubler la surface dont disposait le culte musulman pour faire face à la demande d’espace de prière pour les fidèles », a indiqué son président dans son discours à Strasbourg.

Mais « depuis quelques années, nous connaissons une remarquable phase de rattrapage. Des projets ambitieux ont vu le jour », souligne M. Moussaoui, à l’instar de la mosquée de Saint-Etienne ou de la mosquée de Cergy, inaugurée le 6 juillet dernier avec M. Valls.

Affirmant que « les musulmans de France ont droit à des lieux de culte dignes », ce dernier a souligné la nécessité de « trouver les modes permettant de financer leur construction dans le cadre de la loi 1905 ».

Manuel Valls dévoilant la plaque inaugurative de la mosquée. © Thierry Suzan/CUS
Manuel Valls dévoilant la plaque inaugurative de la mosquée. © Thierry Suzan/CUS

Le CFCM dans le viseur de Valls

« Il est temps que l'islam de France prenne pleinement ses responsabilités et s'organise pour traiter avec l'Etat les vrais problèmes », a déclaré le ministre de l’Intérieur, citant entre autres le financement des lieux de culte. A ce titre, il a regretté que la Fondation pour les œuvres de l'islam de France, créée en 2005, n'ait « jamais porté ses fruits » en raison des querelles qui subsistent entre les fédérations musulmanes.

Sans avoir été cité, le CFCM en prend pour son grade. Très affaiblie depuis ses dernières élections en juin 2011, l’instance, dominée par le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, reste en quête perpétuelle de légitimité auprès des musulmans de France.

Pour M. Aalla, président de la Grande Mosquée de Strasbourg, l'heure est d'abord à la fête et il compte bien faire prolonger le plaisir. C'est empreint « d'émotion, de fierté et de bonheur » qu'il a vécu la cérémonie d'inauguration. « Notre mosquée est un réel symbole de fraternité et du vivre-ensemble », nous déclare-t-il, rappelant la présence, ô combien importante, des représentants des autres cultes. Après une veillée spirituelle nocturne, Mustapha Ceric, le grand mufti de Bosnie-Herzégovine, dirigera, vendredi 28 septembre, la prière hebdomadaire à la mosquée. La semaine inaugurative s’achèvera samedi par une soirée festive au Palais des congrès de Strasbourg et des activités familiales, dimanche, dans l'enceinte de la mosquée.

Site officiel de la Grande Mosquée de Strasbourg





Réagissez ! A vous la parole.
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter




En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.





L'actu vue par Yace