Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mort de Bourarach : quatre à neuf ans de prison pour ses agresseurs

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Mars 2015



Cinq ans après la mort du vigile Saïd Bourarach, ses agresseurs condamnés à des peines de quatre à neuf ans de prison.
Cinq ans après la mort du vigile Saïd Bourarach, ses agresseurs condamnés à des peines de quatre à neuf ans de prison.
Le procès des quatre hommes accusés d’avoir provoqué la mort de Saïd Bourarach, noyé dans le canal de l’Ourcq en 2010, s’est ouvert mardi 17 mars devant la cour d’assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Les accusés ont été condamnés, jeudi 26 mars, à des peines de quatre, cinq, six et neuf ans de prison pour avoir exercé des violences qui ont provoqué la noyade du vigile en 2010.

Les hommes âgés de 24 à 30 ans comparaissaient depuis le 17 mars devant la cour d'assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, qui a estimé que Dan Sellam, Michaël Lampel, Lucien Dadoun et Dan Lampel étaient responsables de violences, commises avec arme et en réunion, qui ont entraîné la mort de Saïd Bourarach.

L'avocate générale avait requis la veille des peines de cinq, six et douze à leur encontre. Deux accusés ont été absents au rendu du verdict, dont Dan Lampel qui fut à l'origine de l'altercation. Le jeune homme de 24 ans, ex-membre de la Ligue de défense juive (LDJ), était présent aux côtés de son frère et d'un ami tout au long du procès mais il ne s'est pas présenté jeudi. Quant à Lucien Dadoun, il a été totalement absent du procès. Des mandats d'arrêt ont été délivrés à leur encontre.

Lire aussi :
Les agresseurs de Saïd Bourarach, noyé à Bobigny, aux assises
Saïd Bourarach : ceux qui ont tué le vigile de Bobigny
Bobigny : hommage à Saïd Bourarach, mort pour rien




Loading