Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Merci l’UNESCO, vive la Palestine, vive la justice !

Par Ziad Medoukh*

Rédigé par Ziad Medoukh | Mardi 1 Novembre 2011



Ça y est, la Palestine est devenue un membre à part entière de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), et cela, c’est une grande victoire, pas seulement pour les Palestiniens, mais pour le droit international et pour la justice avant tout.

Après plus de 63 ans de conflit, de souffrance et de résistance historique sur leur terrain, les Palestiniens commencent à récolter des résultats quant à la reconnaissance internationale de la justice de leur cause.

Après cette adhésion, le combat des Palestiniens va se poursuivre. La Palestine doit être admise au sein de l’Organisation des Nations unies. La Palestine doit être un État. La Palestine a le droit d’avoir un État.

Malgré la réticence de quelques pays et les menaces américaines, l’acceptation de la Palestine au sein de cette organisation internationale est le début d’une route très longue et très difficile pour la liberté et la paix en Palestine.

La validation de la demande d’adhésion de la Palestine à cette organisation internationale par plus de 100 pays montre que, dans notre monde et en dépit de toutes les pressions, de toutes les menaces, en dépit de l’influence et de la domination des puissances internationales, des États sont pour la justice et veulent instaurer un monde sans guerre et sans haine, des pays osent dire non à l’injustice et non à l’oppression.

Dans l’optique d’une adhésion légitime fondée sur un choix stratégique, c’est pour les Palestiniens en quête d’une reconnaissance officielle de leurs droits de la part d’une communauté internationale restée longtemps silencieuse, un grand soutien moral.

Cette adhésion, contrairement aux critiques américaines et israéliennes, va relancer un processus de paix en plein échec et donner une stabilité à cette région en conflit et en guerre. Elle va obliger l’État colonial d’Israël à reconnaître sa négligence vis-à-vis des villes et des monuments historiques palestiniens. Le monde entier va juger cet État d’occupation et reconnaître que toutes les mesures israéliennes prises contre les villes, les monuments et la population palestinienne sont illégales.

Merci à l’UNESCO pour cette décision très courageuse, merci à tous les pays qui ont pris leurs responsabilités et ont voté pour l’adhésion de la Palestine. Nous sommes sûrs et certains que, avec cette adhésion, c’est la cause juste de la Palestine qui a gagné, avec cette adhésion, ce sont les valeurs et les principes de paix, de tolérance et de justice qui ont gagné !


* Ziad Medoukh est professeur de français à l'université d'Al-Aqsa, à Gaza.