Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Maroc : le Festival de la culture soufie bat son plein

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 17 Avril 2013



Au Maroc, la 7e édition du Festival de Fès de la culture soufie a ouvert ses portes samedi 13 avril. Jusqu’au samedi 20 avril, la manifestation offre de nombreuses rencontres et divers spectacles au public.

Tables rondes sur la spiritualité soufie et concerts de musique soufie ponctuent cette 7e édition, placée sous le thème des « Nourritures spirituelles ».

« La méditation est comme la nourriture qui donne la croissance à l’esprit : il ne cesse point de croître jusqu'à ce que de science qu’il était, il devienne "présence", et que les voiles des sens étant levés, l’âme jouisse de la plénitude des facultés qui lui appartiennent en vertu de son essence (…) », explique Faouzi Skali, le président du festival, en citant l’historien et philosophe du XIVe siècle Ibn Khaldoun.

« Lorsque à l’inverse on s’achemine vers l’amenuisement de cette dimension spirituelle, cela a pour conséquence de vider le sens religieux de sa véritable substance et de lui substituer une idéologie sociale et politique qui l’éloigne ou le dévoie de sa finalité. La dimension spirituelle lorsqu’elle existe n’est, par contre, aucunement contradictoire avec d’autres dimensions de l’art, de la culture, de la pensée ou de la société qu’elle peut irriguer et nourrir. C’est ce que nous avons voulu souligner dans cette 7e édition du Festival de Fès de la culture soufie en montrant comment ces deux dimensions, extérieure (zâhir) et intérieure (bâtin), non seulement se complètent mais permettent d’envisager une nouvelle source d’inspiration et de créativité dans l’ensemble des domaines qui constituent notre culture humaine », poursuit M. Skali sur le site du festival.

Cette manifestation s’évertue, chaque édition, à mettre en avant le soufisme, « une voie d’enseignement et de "cheminements" spirituels qui s’inscrit au cœur de la tradition de l’Islam », et qui est également « source d’une productivité sociétale particulièrement riche et remarquable ».

Cette année, cette diversité sera mise en lumière avec des artistes marocains, palestiniens et turcs. Par ailleurs, des personnalités comme le philosophe algérien Mustapha Chérif, lauréat 2013 du Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe et le journaliste Jean-René Huleu font partie de la liste des personnalités mentionnées dans le programme pour débattre sur la pensée soufie. « Soufisme et pensée philosophique », « Le Soufisme aujourd’hui » seront quelques-uns des thèmes abordés lors des tables rondes.

Le Festival de Fès de la culture soufie a une nouvelle fois l’intention de faire partager au plus grand nombre la spiritualité soufie et ses expressions culturelles.

Plus d’informations

Lire aussi :
Le Festival de Fès ouvre ses portes du 8 au 16 juin
Un spectacle soufi de Haute-Egypte, au musée du Quai Branly
Festival de Fès: donner un sens à la mondialisation
Mustapha Chérif, lauréat 2013 du Prix UNESCO pour le dialogue interculturel