Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Religions

Loi sur le séparatisme : pourquoi l’audition du CFCM à l’Assemblée nationale ne s'est pas faite

Rédigé par | Jeudi 7 Janvier 2021 à 13:20

           


Loi sur le séparatisme : pourquoi l’audition du CFCM à l’Assemblée nationale ne s'est pas faite
Alors que le projet de loi « confortant le respect des principes républicains », aussi dit sur le séparatisme, s’apprête à être débattu en février dans l'hémicycle de l’Assemblée nationale, une commission spéciale chargée d'examiner le texte, présidée par le député François de Rugy, a auditionné lundi 4 janvier l’ensemble des représentants des principales religions de France (catholique, protestante, juive, orthodoxe et bouddhiste), qui ont fait valoir leurs inquiétudes quant aux répercussions de la future législation sur l'organisation de leur culte. Qu'en est-il du culte musulman ? Ce dernier a assurément brillé par son absence.

Il ne faut pourtant rien y voir de plus qu’un concours de circonstances. L’audition du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, avait bel et bien été prévue pour lundi 4 janvier mais elle a dû être reportée pour des raisons de santé selon nos sources.

Après avoir été un temps envisagée pour mercredi 6 janvier, l'audition est désormais actée pour lundi 11 janvier. Mohammed Moussaoui devrait être auditionné avec ses deux vice-présidents, Ibrahim Alci et Chems-Eddine Hafiz, bien que l’ambiance au sein du CFCM ne soit pas à l’apaisement ces temps-ci depuis les accusations tonitruantes lancées par le recteur de la Grande Mosquée de Paris à l’encontre de plusieurs fédérations musulmanes.

A la quasi-unanimité, ces dernières ont dénoncé le 31 décembre l’attitude de Chems-Eddine Hafiz. Face à cette situation qui menace sérieusement le projet du Conseil national des imams (CNI), les représentants des fédérations vont chacun être reçus prochainement par le ministre de l’Intérieur chargé des Cultes, Gérald Darmanin, afin de relancer les discussions autour du CNI - bien que décrié à l'extérieur du CFCM - et de sa charte des valeurs.

Mise à jour lundi 11 janvier : Ce qu'il faut retenir de l'audition du culte musulman à l'Assemblée nationale

Lire aussi :
Conseil national des imams : les fédérations du CFCM à l’unisson contre la Grande Mosquée de Paris
Conseil des imams : face aux accusations de la Grande Mosquée de Paris, des voix indignées du CFCM s'expriment
Du rififi autour du Conseil national des imams : l'exaspération marquée des mosquées du Rhône
Conseil national des imams : après le retrait de la Grande Mosquée de Paris, le président du CFCM riposte
Conseil national des imams : le retrait fracassant de la Grande Mosquée de Paris


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur