Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les leaders musulmans de Trinidad à la rencontre de leur gouvernement

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 8 Mars 2018



Les leaders musulmans de Trinidad à la rencontre de leur gouvernement
Une centaine de leaders musulmans de Trinidad-et-Tobago ont été invités, mercredi 7 mars, à une rencontre organisée dans la capitale Port-d'Espagne avec le Premier ministre Keith Rowley, à l'heure où le gouvernement s'apprête à adopter un projet de loi contre le terrorisme. Le ministre de la Sécurité nationale Edmund Dillon ou encore le Procureur général de Trinidad Faris Al-Rawi ont également été de la partie.

Cette rencontre, conçue comme une plateforme de discussion où les leaders musulmans ont été incités à exposer franchement leurs avis sur des sujets qui les préoccupent comme la montée de l’islamophobie à Trinidad-et-Tobago qui se nourrit du préjugé que les musulmans, qui constitué 5 % de la population trinidadienne, sont de potentiels terroristes.

Une trentaine d'hommes et leurs familles ont quitté Trinité-et-Tobago pour la Syrie et l’Irak, ce qui place ce pays situé au Venezuela au 14e rang par habitant des plus grands fournisseurs de combattants étrangers pour Daesh.

Les responsables religieux ont toutefois appelé le gouvernement à être prudent quant à l'application de la loi antiterroriste afin qu'elle ne soit pas discriminatoire envers les musulmans et qu'elle ne confère pas à la police trop de pouvoirs d’arrestation et de détention arbitraire de citoyens.

Selon Yasin Abu Bakr, un des leaders présents à la réunion cité par la presse locale, il y a de fortes chances que ce sera le début de plusieurs rencontres entre musulmans et gouvernement. « Cela donne une lueur d’espoir », estime-t-il, d’autant plus que, selon ses propos, « le Premier ministre nous a assuré que le gouvernement n’est pas antimusulman et nous avons la liberté de pratiquer notre religion, inscrite dans notre Constitution ».