Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Les deux mises en examen de Tariq Ramadan pour viols maintenues

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 14 Mars 2019



Les deux mises en examen de Tariq Ramadan pour viols maintenues
La cour d’appel de Paris a rejeté, jeudi 14 mars, la demande de démise en examen pour viols réclamée par Tariq Ramadan. L’intellectuel suisse, en liberté depuis novembre 2018, demeure mis en examen depuis février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable, des suites de plaintes de Henda Ayari et de la dénommée Christelle.

« Les procédures de "demande de démise en examens" sont extrêmement rares. Nous le savions et nous nous y sommes engagés car nous étions confiants sur les faits et les preuves que contient le dossier en ce qui concerne les mensonges des deux plaignantes », a fait savoir l’intellectuel via ses réseaux sociaux.

« Comme le dit Me Marsigny, cette dernière ne remet pas en cause la vérité du dossier : les plaignantes ont menti à de nombreuses reprises et aucun élément objectif ne vient corroborer leurs versions des faits : ni témoin, ni certificat médical, ni aucune preuve matérielle. C’est le contraire qui est vrai », estime encore Tariq Ramadan. Ce dernier a porté plainte en février contre ses trois accusatrices françaises pour « dénonciation calomnieuse » et « dénonciation d’une infraction imaginaire ».

Lire aussi :
Tariq Ramadan, accusé de viols, porte plainte contre ses accusatrices françaises
Affaire Tariq Ramadan : de la nécessité de faire preuve de prudence et de retenue