Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le secrétaire général de l’ONU accusé d’incitation au terrorisme par Israël

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 29 Janvier 2016



Le secrétaire général de l’ONU accusé d’incitation au terrorisme par Israël
Dénoncer l’occupation et la colonisation israélienne en Palestine équivaut à une incitation du terrorisme pour Benjamin Netanyahou. Le Premier ministre israélien a accusé le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon d’« encourager le terrorisme ». « Il n’y a aucune justification au terrorisme. Les assassins palestiniens ne veulent pas bâtir un État, ils veulent détruire un État », a-t-il ajouté.

Cette déclaration pour le moins déplacée a été faite après que Ban Ki-moon eut signalé au Conseil de sécurité, lors d’un débat sur le Proche-Orient mardi 26 janvier, que la « frustration de Palestiniens s’accroît sous le poids d’un demi-siècle d’occupation et de paralysie du processus de paix ».

A l’heure où le gouvernement israélien a validé un nouveau plan de construction de logements en Cisjordanie occupée, la poursuite de la colonisation « est un affront fait à la population palestinienne et à la communauté internationale (...) et soulève des questions fondamentales sur l’engagement d’Israël envers une solution à deux États ». Jusqu'à présent, force est de constater qu'Israël n'a fait montre d'aucune envie de s'engager vers une paix juste et durable dans la région.

Refusant d'admettre des faits et même des vérités historiques, Benjamin Netanyahou, comme plusieurs autres membres de son gouvernement, est familier de sorties controversées. En octobre 2015, le chef du gouvernement déclarait qu'Hitler n'était pas le principal artisan de la Shoah mais le mufti de Jérusalem... A ce jour, le silence de nombreux Etats, à commencer par la France, face aux pratiques coloniales d'Israël, témoigne d'un soutien que les défenseurs des droits des Palestiniens appellent toujours à cesser pour faire appliquer le droit international et la justice.