Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le roi saoudien soutient les revendications des Palestiniens sur Jérusalem

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 31 Juillet 2018



Le roi saoudien soutient les revendications des Palestiniens sur Jérusalem
L’Arabie Saoudite se range-t-elle du côté d’Israël et des États-Unis sur la question de Jérusalem ? Le roi Salmane et son entourage ont fait une mise au point sur ce sujet le weekend du 28 juillet. « Aucun dirigeant arabe ne peut faire de concessions sur Jérusalem ou la Palestine », a en effet affirmé un grand diplomate arabe à Reuters.

Selon des sources diplomatiques, le prince héritier Mohammed Ben Salmane, appelé aussi MBS, a émis, en novembre 2017, des propositions au président palestinien, Mahmoud Abbas, suggérant une autre capitale que Jérusalem au futur État palestinien. L'homme fort d'Arabie Saoudite, qui a également incité Mahmoud Abbas à abandonner la revendication du retour des réfugiés palestiniens sur leurs terres ancestrales, témoignait ainsi d'un certain soutien au plan de paix israélo-palestinien concocté par Washington.

Cependant, la décision américaine prise en décembre 2017 de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et l’impact désastreux de cette annonce dans les pays arabes aurait motivé le revirement du royaume, selon le quotidien israélien Haaretz cité par Le Monde.

« En Arabie Saoudite, c’est le roi qui décide sur ce sujet, maintenant, et non le prince héritier. L’erreur des États-Unis a été de penser qu’un pays seul pourrait forcer les autres à céder. Mais il ne s’agit pas de pression. Aucun dirigeant arabe ne peut faire de concessions sur Jérusalem ou la Palestine », a fait valoir le diplomate, pour qui le partage de la ville sainte est une condition sinequanone pour l'adoption d'un plan de paix au Proche-Orient. Une position qui marque un désaveu pour MBS. Ce dernier a multiplié ces derniers mois les gestes d'ouverture envers Israël en vue d'une alliance visant à contrer l'Iran, son principal ennemi.

Lire aussi :
A Jérusalem, une fatwa incite les Palestiniens à boycotter les élections municipales
L’Arabie Saoudite propose autre que Jérusalem pour capitale de la Palestine