Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le nombre d'enfants handicapés scolarisés en hausse

| Vendredi 23 Mars 2007



Le nombre d'enfants et adolescents en situation de handicap scolarisés par l'Education nationale est en augmentation.

En 2005-06, 223.540 de ces élèves ont été scolarisés en France, dont 151.500 par l'Education nationale, qui a permis à 69% d'entre eux d'intégrer des classes ordinaires ou adaptées à leurs difficultés (scolarisation individuelle), contre 52% à la rentrée 1999-2000, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DRESS) du ministère de la Cohésion sociale.

Le ministère voit dans cette hausse les résultats de la nouvelle politique du handicap, définie par la loi du 11 février 2005, qui donne la priorité à la scolarisation en "milieu ordinaire" - c'est-à-dire dans un établissement de l'Education nationale - quels que soient l'enseignement dispensé (ordinaire ou adapté) et le type de scolarisation (individuelle ou collective).

Quand l'intégration à l'Education nationale n'est pas possible, les enfants et adolescents handicapés sont accueillis dans des établissements médico-éducatifs et hospitaliers. En 2005-06, 76.300 enfants ont été scolarisés dans ces structures, dont 92% dans des établissements médico-éducatifs et 8% en milieu hospitalier, selon la DRESS.

Entre 1999 et 2005, le nombre d'élèves en scolarité individuelle (classes dites "ordinaires" ou adaptées à des élèves ayant des difficultés scolaires ou sociales) a doublé pour s'élever à 104.000 à la rentrée 2005. L'enseignement adapté est, lui, dispensé en collège dans des sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) ou des établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA).
Au total, ces structures ont représenté en 2005-06 5% de l'ensemble des élèves handicapés pris en charge par l'Education nationale (7.800 sur 151.000).

Parallèlement, lorsque la scolarisation individuelle se révèle inadaptée, l'Education nationale propose des structures "collectives" dédiées spécialement aux élèves en situation de handicap, grâce à "un enseignement différencié". Celui-ci est dispensé dans des classes d'intégration scolaire (CLIS) pour le premier degré, et des unités pédagogiques d'intégration (UPI) pour le second.
En 2005-06, ces structures ont accueilli 31% des élèves handicapés scolarisés à l'intérieur de l'Education nationale, contre 49% en 2000, selon le ministère de la Cohésion sociale.




Loading