Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le mariage homosexuel arrive en Grande-Bretagne

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 14 Décembre 2012



Alors que le projet de mariage pour tous suscite le débat en France, la Grande-Bretagne s’apprête également à sauter le pas en autorisant les couples homosexuels à se marier.

Le gouvernement britannique s’est prononcé, mardi 12 décembre, en faveur du mariage homosexuel civil mais son caractère restera illégal au sein de l'Eglise officielle anglicane qui a le pouvoir de sceller les mariages au nom de l’Etat.

Le ministère britannique de la Culture, chargé des questions d'égalité, parle d’une « évolution historique ». « Ces changements renforceront le mariage dans notre société », estime Maria Miller, la ministre de la Culture, qui devrait présenter la loi début 2013 au Parlement. Son adoption permettra de « construire une société plus juste pour tous » selon elle. Jusqu'à présent, depuis 2005, les couples homosexuels pouvaient s'unir dans le cadre de partenariats civils.

A présent, le gouvernement a fait le choix de leur ouvrir le droit au mariage après avoir lancé une consultation dont les résultats montrent que la majorité de la population (53 %) est favorable à une telle loi. Mais cette consultation a recueilli 228 000 réponses alors que des pétitions opposées au projet totalisent 500 000 signatures.

Sans surprise, les religions comme l’Eglise anglicane et l'Eglise catholique font parties de ces opposants mais d'autres groupes religieux comme les Quakers, dissidents de l'Église anglicane, et certains courants libéraux du judaïsme sont ouverts aux mariages entre personnes du même sexe.

La loi laisse toutefois le choix aux diverses religions de célébrer ou non des mariages homosexuels. « J'insiste sur le fait qu'aucune organisation religieuse ne sera contrainte de célébrer des mariages de couples de même sexe », rassure ainsi Mme Miller.

Bien qu’issu du parti conservateur, David Cameron, le chef du gouvernement, s’est déclaré favorable à cette réforme. Ce n’est pas le cas de plusieurs autres députés de son parti, qui ont manifesté leur désaccord dès l’annonce de ce projet. 40 % des députés conservateurs pourraient voter non ou s’abstenir lors du vote de la loi pour lequel il n'y aura pas de consigne de parti.

Comme en France, un tel projet risque de susciter encore beaucoup de contestations.

Lire aussi :
100 000 personnes dans les rues contre le mariage gay
Mariage homosexuel : plus de 1500 élus taclent Hollande
Grande-Bretagne : le mariage homo bientôt autorisé dans les mosquées ?