Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Cinéma, DVD

Le mariage de Verida : plongée dans la tradition du gavage des femmes en Mauritanie

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 13 Septembre 2019



Le mariage de Verida © Damien Bertic /KMBO
Le mariage de Verida © Damien Bertic /KMBO
Le mariage de Verida retrace le parcours d’une jeune Mauritanienne, esthéticienne de profession, dont le destin bascule quand sa mère l’informe qu’elle lui a trouvé un mari et qu’elle doit, en conséquence, prendre du poids – 20 kilos en moins de trois mois – pour plaire à son futur époux et répondre aux normes de beauté traditionnelles.

Verida s'y plie mais plus le mariage approche, plus la situation devient insoutenable pour la jeune femme, qui a du mal à faire face au gavage de nourriture qu'elle doit subir jour et nuit pour un homme qu’elle ne connait pas.

« Grossir pour satisfaire un standard de beauté jusqu’à mettre sa santé en péril »

Ce film, signé de Michela Occhipinti, nous plonge dans une vieille tradition populaire qui persiste en Mauritanie, en particulier dans les zones rurales. À l’opposé du culte de la minceur en Occident, les rondeurs font partie des canons de beauté en Mauritanie. Les femmes soumises au gavage doivent ingurgiter quelque 15 000 calories par jour, non sans conséquences désastreuses pour leur santé puisque le besoin moyen d’une femme est situé entre 1 900 et 2 400 calories.

« J’ai lu un article sur le gavage en Mauritanie, à propos de ces femmes qui devaient devenir très grosses pour plaire à leur futur mari. J’ai immédiatement compris que j’avais trouvé ce que je cherchais, une histoire qui racontait le même phénomène qu’en Europe de l’Ouest, mais avec des exigences contraires », explique la réalisatrice italienne. « À travers une femme qui doit grossir pour satisfaire un standard de beauté jusqu’à mettre sa santé en péril, "Le mariage de Verida" reflète la relation très complexe qu’ont toutes les femmes avec leur corps. »

« Comment les modèles sociaux, qui sont souvent imposés par les désirs masculins, peuvent-ils à ce point influencer les conditions des femmes dans le monde », s’est interrogée Michela Occhipinti dont le long-métrage est marqué par la performance de l’actrice principale, Verida Beitta Ahmed Deiche. C'est, en effet, sa propre histoire qui est portée à l'écran. Le mariage de Verida vient ainsi apporter un éclairage juste sur une pratique appelée à cesser.

Le mariage de Verida, de Michela Occhipinti, Italie, 94 min
Avec Verida Beitta Ahmed Deiche, Amal Saab Bouh Oumar, Aichetou Abdallahi Najim, Sidi Mohamed Chighaly...
Sortie en salles le 4 septembre 2019

Lire aussi :
Avec 3000 Nuits, lumière sur le sort de femmes palestiniennes en prison
Le trajet infernal des « Femmes du bus 678 »
Un film choc contre les mariages forcés (vidéo)