Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Société

Le Père Noël à la mosquée

Rédigé par | Vendredi 25 Décembre 2009 à 00:43

           

Que fait-on à Noël quand on est musulman en France ? Rien, diront certains. Et ils ont leurs arguments. D’autres diront qu’il y a plein de choses à faire en France surtout lorsque, comme cette année, le jour de Noël est un vendredi. Exemple : inviter le Père Noël à la mosquée !



Le Père Noël à la mosquée
Autrefois, dans les années 1980, l’Association des étudiants islamiques de France (AEIF) tenait son congrès annuel à Noël. Le choix était stratégique. Plus qu’un congrès d’association, c’était une réunion de familles. Les étudiants et leurs familles se retrouvaient dans un chalet ou dans leur mosquée de Strasbourg. Les délégués des sections tenaient séance et les familles tissaient du lien social. En ces temps-là, pour bien de musulmans de France, Noël était synonyme de « congrès de l’AEIF » ; entendons : « réunion fraternelle ».

Puis vint l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Suivant la même stratégie elle commence par tenir son congrès à Noël. Débats associatifs d’un côté, festivités de l’autre. Le succès ne tarda pas à venir. Mais le succès a ses exigences.

L’AEIF éteinte dans ses débats d’intellos, l’UOIF a dû gérer un succès toujours plus grand. Son congrès de Noël fut déplacé au printemps plus propice aux commerçants qui se sont appropriés l’événement. Désespérément, l’Union a essayé de sauver les meubles en gardant l’esprit d’origine : débats, d’un côté, et foire, de l’autre. Du « Congrès de l’UOIF » on est passé à la RAMF, la Rencontre annuelle des musulmans de France, qui ne se tient donc pas à Noël.

Que fait-on alors à Noël quand on est musulman ? Car, l’école publique est fermée au hijab mais pas encore au Père Noël. Nos impôts laïcs habillent toujours nos villes à Noël. La télé et autres sanctuaires de la consommation, bien avant Noël, matraquent nos esprits athées, croyants, chrétiens ou musulmans, avec des offres de Noël qu’on se sent idiot de repousser.

Mais, pour certains musulmans, il n’est pas question de fêter Noël. Car, disent-ils, c’est avant tout une fête chrétienne et, surtout une fête commerciale. Pour ceux-là, les chrétiens pensent fêter Jésus. Or le Père Noël n’est rien de plus qu’un agent commercial qui se moque du salut des âmes mais qui s’intéresse au porte-monnaie avec le petit Jésus comme argument de vente. S’il fallait fêter Noël disent-ils, le Prophète de l’islam l’aurait fait. S’il fallait fêter Noël, ses compagnons l’auraient fait. A leurs enfants curieux, ces musulmans expliquent que Noël est pour leurs camarades chrétiens et l’Aïd pour nous, les musulmans.

A leurs enfants curieux d’autres musulmans répondent qu’ils fêtent Noël en souvenir de Jésus, fils de Maryam, un grand prophète de Dieu que le Coran couvre d’éloges. A Noël, ceux-là couvrent leurs enfants de cadeaux comme ils les gâtent à l’Aïd. Ils estiment que, surtout dans un pays comme la France, ils ne peuvent laisser les chrétiens confisquer le souvenir de Jésus. Noël est donc une occasion de resserrer le lien social avec leurs amis chrétiens.
Et le Prophète de l’islam n’a pas interdit Noël. Il ne l’a pas fêté, pas plus qu’il n’a fêté son anniversaire qui est célébré dans bien de mosquées : Mawlid (Mouloud ou Mawloud). S’ils le pouvaient, ceux-là réuniraient les enfants du quartier, chrétiens ou non, pour voir le Père Noël descendre le long du minaret de la mosquée et distribuer ses cadeaux à tous, sans discriminations.

On peut donc dresser deux colonnes : arguments d’un côté, contre-arguments de l’autre. Puis, au bas de ce tableau inconciliable, on trouvera : l’islam et l’Islam. Un Message unique, un vécu multiple. Car, dans le jardin de l’humanité, l’eau arrive par la même pluie mais chaque fleur dégage son propre parfum. Bonne fête donc à celles et à ceux qui fêtent Noël !



Diplômé d'histoire et anthropologie, Amara Bamba est enseignant de mathématiques. Passionné de... En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par chimsek le 25/12/2009 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est bizarre votre article là?
vous pensez vraiement faire feter noël au musulman?
j'espere que c'etait du second degré

2.Posté par réflexion le 26/12/2009 00:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
futile réflexion !!!

3.Posté par pfff le 26/12/2009 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam alaykoum
non mais vraiment ça fait peur de lire des propos si dangeureux
le prophète saw a dit:"celui qui imite un peuple en fait partie"
craignez Allah avec sincerité et ne dites pas que cela est permis mais plutot
conseillez vous le bien mutuellement et entraidez vous dans les bonnes oeuvres
Qu'Allah nous préserve de l'ignorance.

4.Posté par Ali le 26/12/2009 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il serait intéressant de faire des recherches au sujet de la nature de la fête de noel qui semblerait trouver ses origines dans des principes paiens et non chretiens ; par conséquent fêter noel n'est absolument d'aucun interet à mon sens pas plus que pour les chretiens du Liban qui fêteraient l'aid...

5.Posté par mourida le 26/12/2009 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ce blabla pour inciter les hésitants à fêter Noel, ou déculpabiliser ceux qui se sont déjà jetés dans la mêlée de cette grand mascarade paîenne qu'est noel !
Saphirnews en tout cas n'en fini pas de nous dévoiler son profil.....................
Celui qui dicte les tendances c'est Allah et Il nous a donné 2 fêtes : Aïd el fitr et Aïd el Kébir ! point à la ligne.
Rajouter d'autres fêtes c'est gaspiller du temps et de l'argent qui aurait pu être utile aux musulmans et à l'univers même je dirais !
Arrêtons de singer, car ce n'est pas ca qui va faire qu'on nous aime !

6.Posté par Aurelien le 27/12/2009 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tiens, j'ai retenu une phrase de votre article apparemment bon enfant : "l’école publique est fermée au hijab mais pas encore au Père Noël. Nos impôts laïcs habillent toujours nos villes à Noël."

Moi qui suit blanc, chrétien et pourtant très tolérant (ma femme est une ex-musulmane ;-) , là mon taux d'hormones racistes vient de grimper en flèche !

Une petite pique lancée comme ça dénote un certain sentiment anti chrétien/français de la part de l'auteur, et c'est dramatique de publier ça. C'est comme si je disais "Nos impôts laîcs paient les mosquées qui sont construites partout en France avec l'argent public alors qu'on laisse les églises tomber en ruine" ou encore mieux :"Nos impôts laîcs paient la CMU et les allocs à un bon paquet de maghrébens alors que les blancs doivent travailler pour se soigner"... Oui je sais c'est irritant à lire, mais c'est dans la même veine que ce que vous écrivez.

Bon sinon pour info et pour revenir au sujet initial, tous les musulmans que je connais fêtent noël et ça ne les gêne pas. Même mes amis qui habitent au Maroc c'est pour vous dire...

Tous comme la majorité des blancs, ça fait belle lurette qu'ils ont oublié la signification religieuse de cette fête et voient uniquement le côté commercial, et néanmoins convivial de la chose.

Donc rassurez-vous, l'uniformisation des esprits est bien en cours, peut être pas dans le sens que vous voudriez certes, mais c'est comme ça...

7.Posté par MBD le 28/12/2009 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalam Aleykoum,

Merci Mourida. Je suis totalement d'accord avec votre analyse.

A votre propos, j'ajouterais qu'en tant que Musulman, d’une part nous devons respecter nos voisins, amis… qui fêtent Noël, quelque soit la signification que cette fête représente pour eux, et d’autre part nous avons également le devoir de leurs adresser les vœux qui en découlent.

Ce comportement à l’égard d’autrui, il est nécessaire d'en faire un devoir car c'est une recommandation Divine. Par ailleurs, et il est important de le souligner, les musulmans ont 2 fêtes essentielles que nous nous devons de célébrer comme il se doit. Surtout aux yeux de nos enfants, nous ne pouvons pas leur dire que Noël n’est pas notre fête et qu’en retour lors des fêtes musulmanes nous ne leurs apportions pas toutes les joies et les cadeaux qu’ils attendent.

Aujourd'hui, et de plus en plus malheureusement, nous constatons au sein de la Oumma des individus qui ne donnent pas ou peu d'importance à la célébration des fêtes musulmanes. A l’inverse quand il s’agit de Noël ou de la Saint-Sylvestre alors là on ne compte plus à la dépense et on se prépare un mois avant..... un exemple symptomatique combien de musulmans français se sont souhaités la bonne année 1431 ??? Par contre pour le nouvel an 2010 qui arrive ce sera une autre affaire……

Ne dénigrons pas l'ISLAM et ses Divines prescriptions au profit d'un dogmatisme occidental qui parfois peu nous conduire à l’oubli voire le rejet de nos valeurs fondamentales.

ALLAHOU WALAM.