Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Politique

Le CFCM maintient ses élections malgré le retrait de l’UOIF

Rédigé par | Jeudi 6 Juin 2013 à 19:10

           


Le CFCM maintient ses élections malgré le retrait de l’UOIF
La menace de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) lancée à l’endroit du Conseil français du culte musulman (CFCM) n’a pas eu d’effet auprès de son président, Mohammed Moussaoui. « Les élections auront donc lieu dans toutes les régions, comme prévu, le 8 juin 2013. Le nouveau Conseil d’Administration, qui en résultera, se réunira le 23 juin pour élire son bureau exécutif pour les six années à venir » malgré les nombreuses oppositions, a-t-il déclaré dans un communiqué paru à l’issue d’une réunion de dernière minute jeudi 6 juin.

L’UOIF a exigé, la veille au soir, le report des élections sous peine de se retirer du processus électoral. Prenant acte de cette annonce surprise « tout en déplorant les positions qui y sont exprimées », le CFCM invite la fédération « à reconsidérer sa position », faisant valoir qu’elle a adopté les nouveaux statuts en février.

« Des discussions et des accords entre les principales fédérations du CFCM ont permis de constituer, dans la mesure du possible, des listes communes dans la plupart des régions » afin de permettre aux grandes fédérations d’obtenir une place dans les instances dirigeantes des CRCM, poursuit-elle. « Le CFCM reste convaincu que l’esprit de la réforme engagée a commencé à donner ses fruits. Il importe de le préserver et de le consolider au service des musulmans de France. »

Le CFCM, présidée par le Rassemblement des musulmans de France (RMF), avale mal la brusque sortie de l’UOIF, qui anéantit le processus entamé depuis des mois pour donner une nouvelle crédibilité à l’instance.

Appel à des états généraux de l’islam de France

La décision de l’UOIF a fait quelques heureux du côté des contestataires de la réforme du CFCM, à commencer par les Grandes Mosquées de Lyon, d’Evry et de Saint-Etienne. Leurs recteurs ont appelé jeudi « les mosquées de France conscientes des dangers que font courir à la communauté musulmane ces élections du 8 juin à se détourner de cette mascarade électorale ».

Ils appellent à « la construction d’un islam de paix, d’ouverture et de tolérance (…) sur les bases de transparence, de démocratie, d’indépendance et d’ouverture » à travers « la tenue des états généraux de l’islam de France ». Un souhait déjà formulé par le passé et qui, au-delà des mots, attend de se concrétiser sérieusement.

Le CFCM, une instance en perpétuelle crise qui fait peine à voir. Les résultats électoraux du 8 et 23 juin feront à nouveau l’objet de polémiques.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par lr407 le 07/06/2013 05:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien le recteur de la Grande mosquée de Paris, le Dr Dalil Boubakeur, qui reprendra, au nom de cette réforme arrangée le 23 février dernier, les rênes du CFCM.

2.Posté par lr407 le 07/06/2013 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le danger pour la communauté musulmane, c'est de voir Dalil Boubekeur Président du CFCM. Et celui ci affirmera devant l'observatoire de la Laïcité que le voile n'est pas un signe religieux, ce qui permettra à la classe politique de légiférer son interdiction dans l'espace privé et professionnel sans espoir de recours ou de contestation de liberté de conscience et de culte.

3.Posté par mouchkila le 09/06/2013 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le CFCM est une plaisanterie. Boubekeur n'est qu une pièce faisant partie du jeu. il est un arbre qui cache la forêt.. C'est étonnant tout de m^me, cela fait 5 ans qu'il s'est retiré du CFC M et personne n'en a parle des résultats du mandat de son successeur Mr Moussaoui...

4.Posté par doudou le 10/06/2013 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a une brochette de représentant qui savent à peine s'exprimer en français, lors des réunions et du conseil au sénat sur la viande Halal, aucun ne savait construire une phrase correctement. Comment voulez-vous être représenté par des incapables et des pistonnés ? Je juge pas leur pratique religieuse, mais leur incompétence en ce temps de montée du racisme dans ce pays. Un qui parle avec un accent trop prononcé style blédard, un autre qui mélange les mots H24, un autre qui parle comme une racaille, un autre qui fait que parler avec agressivité, il est normal que les juifs sont mieux écouté que nous, car leur représentant a un parfait français qui sort de sa bouche. Ensuite aucune directive est donné aux mosquées de France, même pas une demande de "portes ouvertes chaque trimestre" pour faire découvrir l'islam aux français afin d'éviter la montée de l'islamophobie, eux ils dorment voilà ce qu'ils font, dans 10ans croyez-moi on va être interdit de pratiquer notre religion.

5.Posté par suzanne le 19/06/2013 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article me donne une grande aide, je souhaite partager plus de ce bon article, l'article que je trouve de très bonnes informations de l'article, j'ai beaucoup appris , merci a vous