Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée de Tours en chantier s’ouvre au public

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 23 Mai 2013



La Grande Mosquée de Tours, en Indre-et-Loire, ouvre ses portes au public samedi 25 mai. Mais c’est encore sur un chantier que sont attendus les visiteurs. Les travaux du lieu de culte, qui ont démarré en novembre 2008 ont en effet du mal à avancer, faute de financement.

Cette journée portes ouvertes sera donc l’occasion d’inciter les fidèles à faire des dons pour la mosquée. Aujourd’hui, il reste « un peu moins de 5 millions d’euros » pour terminer la construction de ce grand lieu de cule, nous indique Salah Merabti, le président de la communauté musulmane d’Indre-et-Loire. La somme à collecter est importante. Pour avancer, l’association musulmane vend des mètres carrés : un m² est vendu 500 €. « Il y a une déduction d’impôts » sur ce don, précise M. Merabti.

Depuis 2008, les travaux s’arrêtent puis reprennent au grè des dons. La mosquée commence toutefois à prendre forme. « Cette année, on a un bâtiment, on espère que cela va inciter les gens à faire un don, à leur donner un peu de courage », fait ainsi savoir le président de la communauté musulmane d’Indre et Loire.

Sur un hectare de terrain, la Grande Mosquée de Tours occupera un bâtiment de 3 000 m² où y sera intégré un centre culturel de 1 500m². Pour cette partie, qui comportera notamment une bibliothèque et une salle de classe, la communauté musulmane espère bien se voir attribuer une subvention comme leur ont promis au tout début de leur projet les institutions locales.

Une fois finalisée, la mosquée de Tours pourra accueillir jusqu’à 6 000 fidèles. « Et même plus car on pourra installer des chapiteaux sur l’hectare de terrain », note M. Merabti. A l’heure actuelle, les musulmans tourangeaux disposent d’une mosquée et de deux salles importantes en plus de petites salles mais aucune ne peut accueillir « 2 000 personnes » alors que, lors des fêtes de l’Aïd, « entre 5 000 et 6 000 fidèles » viennent prier. Pour ces occasions, la communauté musulmane est obligée de louer un grand espace au Parc d’exposition de Tours.

La future mosquée offrira donc la possibilité de réunir tout ce monde. Il s’agit d’une « liberté », d’un « avantage » qui permettra aux fidèles « de prier dans la sérénité, sans quémander une salle », juge M. Merabti.

Alors que certains sont forcés de prier dans de petites salles, « ce qui n’est pas fait pour arranger l’image des musulmans », le président de la communauté musulmane d’Indre-et-Loire estime que cette grande mosquée leur permettra de ne « déranger personne et d’être en osmose avec les autres communautés ».

Lire aussi :
La mosquée de Tours sort de terre.




Loading