Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée de Fréjus de nouveau menacée de destruction

Rédigé par La Rédaction | Lundi 7 Mars 2016



La mosquée de Fréjus de nouveau menacée de destruction
Nouveau rebondissement dans l’affaire de la mosquée de Fréjus. Le parquet de Draguignan a confirmé samedi 5 mars avoir fait appel du jugement du 26 février.

Le tribunal correctionnel avait alors condamné l’association Al Fath et son président à ses des peines d’amende d’un montant total de 75 000 euros. Ce délibéré épargnait, cependant, la mosquée de la destruction malgré des travaux de construction débutés alors que le permis de construire était dépassé. « Cela permettra à la cour d’avoir une appréciation d’ensemble de ce dossier assez complexe », a exprimé le procureur. Il avait réclamé lors de son réquisitoire, conformément au souhait du maire FN de Fréjus David Rachline, la « remise en état des lieux » et donc la destruction de l’édifice religieux.

L’édile a d’ailleurs réagi dans les colonnes de Var Matin : « Je n’avais pas manqué de m’étonner après le jugement rendu le 26 février dernier, qui laissait beaucoup de questions en suspens et, surtout, revenait à dire qu’une construction érigée en l’absence de permis pouvait sans souci perdurer. »

Élie Brun, l’ancien maire de Fréjus, qui avait accordé le permis de construire avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’exercer toute fonction publique. Il a également fait appel de la décision à titre individuel.

Lire aussi :
La démolition de la mosquée de Fréjus rejetée
Mosquée de Fréjus : le parquet requiert sa démolition
Fréjus : contre l'avis du FN, la mosquée ouvrira pour l'Aïd
Le FN veut arrêter la construction de la mosquée de Fréjus