Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'alerte du FBI contre un haineux de l'islam prêt au pire

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 2 Décembre 2015



Jon Ritzheimer abhorre l'islam. Très présent sur les réseaux sociaux, l'ancien marine originaire de la ville de Phoenix, dans l’Arizona, est entré dans le collimateur du FBI fin novembre après avoir publié sur sa page Facebook une vidéo menaçant la communauté musulmane de New York.

Dans la vidéo, il déclarait être en route, arme à la main, avec son ami Tyler Zarr pour le siège du journal The Islamic Post après qui il est en colère pour un billet paru en juin dernier le dépeignant comme un terroriste et un « Américain Taliban ». Il ne s’est pas arrêté là face caméra. Tout en injuriant les musulmans, Jon Ritzheimer déclare même que lui et son frère s’arrêteront à chaque mosquée se présentant sur leur chemin pour se débarrasser des fidèles...

L'alerte du FBI contre un haineux de l'islam prêt au pire
Insultant le président américain Barack Obama, il a demandé à ce que ce dernier vienne lui dire en face pourquoi on devrait avoir peur des musulmans. « Je crains pour la sécurité de ma famille, mais je n’ai pas peur d’eux, car ce ne sont que des lâches » a-t-il lâché. Tout en brandissant une arme à feu, Jon Ritzheimer a montré toute sa détermination en disant : « Vous savez quoi ? Nous sommes prêts à les recevoir. »

Les musulmans du pays n’ont pas tardé à réagir face à cette menace directe. La vidéo a été aussitôt été signalée au FBI. Introuvable, l'agence a alerté les autorités new-yorkaises de la menace que Jon Ritzheimer représente pour les musulmans. Ayant perdu sa trace, elle a invité toute personne croisant la route des islamophobes convaincus à contacter rapidement les autorités compétentes.

Jon Ritzheimer et Tyler Zarr, qui ont eu connaissance de l'alerte, ont fait savoir par email à un média local qu'il prenait un chemin différent de celui qui avait été annoncé. Des photos d'eux posant fièrement devant des mosquées implantées sur leur chemin circulent sur le Web, mettant des musulmans dans l'angoisse.

Lire aussi :
Donald Trump, un adepte de la torture qui attise l'islamophobie
États-Unis : l’appel effrayant à des manifestations anti-islam
USA : il avoue préparer un attentat islamophobe, un juge le libère




Loading